Élections: Le Likud en tête dans le sud et Lapid domine à Tel Aviv
Rechercher

Élections: Le Likud en tête dans le sud et Lapid domine à Tel Aviv

Le soutien à Liberman fait un bond dans les secteurs druzes, Yahadout HaTorah l'emporte à Jérusalem et la communauté arabe soutient principalement la Liste arabe unie

Un bureau de vote pour les personnes en quarantaine pour cause de coronavirus à Jérusalem, lors des élections à la Knesset, le 23 mars 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
Un bureau de vote pour les personnes en quarantaine pour cause de coronavirus à Jérusalem, lors des élections à la Knesset, le 23 mars 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Alors que la majorité des bulletins ont été dépouillés, les données montrent que les votes rompent avec les tendances habituellement familières : Ainsi, le parti du Likud du Premier ministre Benjamin Netanyahu est en tête dans les villes du sud du pays, la faction centriste Yesh Atid domine à Tel Aviv et les partis ultra-orthodoxes sont fortement soutenus à Jérusalem.

La commission centrale électorale a fait savoir qu’elle avait dépouillé 89 % des votes, mercredi soir, et qu’elle avait commencé le décompte de 450 000 votes par procuration environ.

Le parti de droite et laïc d’Avigdor Liberman, Yisrael Beytenu, remporte – et c’est une surprise – un bon score chez les électeurs druzes, réunissant 31 % des voix à Isfiya, ce qui marque une forte hausse depuis le dernier scrutin où la formation n’avait réuni que 8 % des bulletins dans cette ville druze.

A Daliyat al-Karmel, une autre ville druze, 26 % des bulletins dépouillés jusqu’à présent portent l’étiquette de Yisrael Beytenu, qui recueille aussi 34,2 % des voix à Beit Jann.

Le Likud, pour sa part, est en tête dans presque toutes les grandes villes du sud du pays – 42 % à Eilat, 40 % à Ashkelon et 30,62 % à Ashdod.

Yesh Atid de Yair Lapid domine la course à Tel Aviv avec environ 22 % des voix, tandis que son score à Jérusalem n’est que de 5,5 %.

Les électeurs de Jérusalem ont principalement apporté leur appui aux partis ultra-orthodoxes et au Likud. 23,47 % des habitants de la capitale ont voté pour Yahadout HaTorah et 15,85 % pour le Shas. Le Likud se trouve entre les deux, avec 20,76 % des voix.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu salue ses partisans après les résultats des sondages de sortie des urnes à l’issue des élections à la Knesset, au siège de son parti à Jérusalem, le 24 mars 2021. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit, file)

A Tel Aviv, Shas et Yahadout HaTorah enregistrent 3,67 % et 0,78 % des voix respectivement.

Yahadout HaTorah arrive en tête dans de nombreuses localités ultra-orthodoxes – avec 78 % des bulletins à Modiin Illit, 60,92 % à Bnei Brak, 59,81 % à Beitar Illit et 36,29 % à Beit Shemesh. Le Shas est à la deuxième place dans ces municipalités.

A Haïfa, le Likud enregistre 21% des voix et Yesh Atid 19,5%.

Le leader de Kakhol lavan, Benny Gantz parvient à obtenir le soutien de 10,65 % des électeurs dans sa ville de Rosh Haayin contre 30,5 % des voix pour Netanyahu.

Dans la ville d’Ariel, en Cisjordanie, le Likud remporte 39 % des votes, suivi par Yesh Atid (9 %).

Dans la communauté arabe, la majorité des électeurs a apporté son appui à la Liste arabe unie au détriment de la faction Raam dirigée par Mahmoud Abbas, qui avait fait scission de l’alliance à majorité arabe. A Umm al-Fahm, la Liste arabe unie enregistre 80,31 % des votes et 14 % vont à la formation d’Abbas. 143 personnes seulement se sont prononcées pour le Likud, soit 1,37 % des bulletins déposés dans l’urne.

La commission centrale électorale a commencé, mercredi soir, à compter environ 450 000 votes par procuration, indiquant espérer pouvoir déterminer avec certitude les résultats dès vendredi matin.

Ces bulletins représentent environ 10 % du vote national et ils pourraient encore déterminer l’éventuelle capacité de Netanyahu à former un nouveau gouvernement – ou celle de ses opposants à le faire – dans un contexte d’impasse politique continue et alors que l’État juif se dirige vers un nouveau cycle électoral après quatre scrutins non-concluants.

Presque tous les votes traditionnels avaient été décomptés à 23 heures mercredi. Seuls les résultats de quelques bureaux de vote restent encore en suspens.

Avec environ 89 % des bulletins qui ont été dépouillés, le Likud de Netanyahu s’adjugerait 30 sièges, le Shas 9 sièges, Yahadout HaTorah 7 sièges et le parti sioniste religieux 6 sièges. Ce qui accorderait au bloc pro-Netanyahu un total de seulement 52 sièges – un nombre insuffisant pour obtenir une majorité, même si Yamina et ses sept sièges décidaient de rejoindre le Premier ministre.

De l’autre côté, les partis qui ont juré de s’opposer à ce que Netanyahu soit chargé de former la prochaine coalition réunissent 56 sièges. Raam et ses cinq sièges n’a pas encore fait part de son positionnement.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...