Elor Azaria, démobilisé de l’armée, est assigné à résidence
Rechercher

Elor Azaria, démobilisé de l’armée, est assigné à résidence

Le soldat a été accueilli avec des ballons et des affiches de soutien ; il sera confiné chez lui jusqu’à la décision sur son appel

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Elor Azaria devant la cour du quartier général de l'armée israélienne à Tel Aviv, le 17 mai 2017. (Crédit : Flash90)
Elor Azaria devant la cour du quartier général de l'armée israélienne à Tel Aviv, le 17 mai 2017. (Crédit : Flash90)

Un soldat de l’armée israélienne reconnu coupable d’homicide involontaire pour avoir tiré et tué un terroriste palestinien déjà neutralisé a été assigné à résidence jeudi, en raison de la fin de son service militaire obligatoire.

Avant la sortie de prison d’Elor Azaria, la maison de sa famille à Ramle a été ornée de signes et de ballons pour accueillir l’ancien soldat de la Brigade Kfir à la maison.

Lundi, un tribunal militaire a statué que Azaria pourrait sortir de prison et être assigné à résidence lorsqu’il aura été démobilisé, jusqu’à ce qu’une décision soit prise concernant son recours en appel du jugement le condamnant en première instance à une peine de prison de 18 mois.

En vertu de la décision du tribunal, Azaria ne pourra pas sortir de la maison familiale, sauf pour se rendre à la synagogue le vendredi soir et le samedi, pendant Shabbat, à condition d’être accompagné d’un membre de sa famille.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...