En 2012, un membre du Labour accuse Israël de « génocide » à Gaza
Rechercher

En 2012, un membre du Labour accuse Israël de « génocide » à Gaza

Le parti britannique, critiqué suite à plusieurs scandales antisémites, soutient le Chancelier de l'Échiquier du cabinet fantôme ; les groupes juifs réclament des excuses

John McDonnell après avoir prononcé un discours à la conférence du parti travailliste de 2016, aux côtés du dirigeant travailliste Jeremy Corbyn (Crédit : Rwendland/CC BY-SA 4.0)
John McDonnell après avoir prononcé un discours à la conférence du parti travailliste de 2016, aux côtés du dirigeant travailliste Jeremy Corbyn (Crédit : Rwendland/CC BY-SA 4.0)

Un haut responsable du parti travailliste britannique du Labour a été critiqué après qu’une vidéo datant de 2012 et qui a refait surface sur la Toile, le montrait en train de dire qu’Israël tentait de commettre un « génocide » contre les Palestiniens.

Le parti d’opposition, qui est actuellement impliqué dans plusieurs scandales antisémites, a pris la défense de John McDonnell après la publication de la vidéo en question par le quotidien britannique du Daily Telegraph.

M. McDonnell occupe le poste de Chancelier de l’Échiquier au sein du cabinet fantôme. Il a été nommé à ce poste en 2015 par l’actuel dirigeant du parti travailliste, Jeremy Corbyn, qui s’est vu accusé à maintes reprises d’être faible lorsqu’il s’agit de s’attaquer concrètement au problème de l’antisémitisme qui sévit parmi les membres de son parti.

La vidéo date de novembre 2012 au moment où Israël avait entamé l’opération militaire Pilier de Défense contre les groupes terroristes palestiniens du Hamas et du Jihad islamique dans la bande de Gaza.

McDonnell avait alors déclaré dans la vidéo : « Personne ne peut s’exprimer sans exprimer une forme de solidarité avec la population de Gaza … des enfants sont assassinés et les bombes volent depuis Israël. » Puis : « Je pense qu’il est absolument essentiel, maintenant que nous utilisons toutes les plate-formes possibles pour exposer ce qui se passe, ce qui constitue effectivement une tentative de génocide contre les Palestiniens », a-t-il déclaré lors d’un rassemblement d’extrême-gauche organisé par l’organisation Unite the Resistance.

Les rabbins, dont le grand rabbin de Grande-Bretagne, ainsi que certains des députés du parti travailliste, accusent le Labour et son chef d’être incapables ou d’être peu désireux d’évincer de manière décisive des membres et des sentiments antisémites de ses rangs.

Le Board of Deputies des Juifs britanniques n’a pas tardé à demander des excuses à McDonnell pour ses « revendications sauvages ».

Mais le parti travailliste a publié une déclaration soutenant le législateur, disant qu’il « est fier de sa réputation et d’avoir condamné avec force et justesse les attaques brutales contre les hommes, femmes et enfants palestiniens de Gaza et défendra toujours les victimes d’une telle violence disproportionnée. »

McDonnell a retweeté la même réponse, accusant le Telegraph de « faire un numéro » sur lui.

Le Board of Deputies a répondu au tweet en disant : « Allons John, tu as mal compris. »

Karen Pollock, directrice générale du Holocaust Educational Trust, a tweeté que les propos étaient « non seulement inexacts, mais irresponsables et profondément offensants ».

Corbyn avait il y a quelques années qualifié le groupe terroriste du Hamas d’ami, de même que pour le Hezbollah libanais.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...