En Belgique, un couple harcelé parce que juif
Rechercher

En Belgique, un couple harcelé parce que juif

Habitants de Marchienne-au-Pont, Nicole et son mari sont les cibles de menaces et d'attaques antisémites

Marchienne au Pont, en Belgique. (Crédit: Eric Gaba – Wikimedia Commons user: Sting)
Marchienne au Pont, en Belgique. (Crédit: Eric Gaba – Wikimedia Commons user: Sting)

Nicole est âgée de 43 ans. Sur le site d’un journal local, elle montre sa mine inquiète et les plaintes déposées récemment au commissariat de police dont dépend la commune dite sensible de Marchienne-au-Pont, une section de la ville belge de Charleroi, où elle vit.

« Menaces de morts, intimidations, dégradations de son habitation, agressions physiques et verbales : voici le lot de sévices moraux que Nicole et son époux ont récoltés, pour le simple fait d’être… juifs, » relate Sudinfo.be.

« Plusieurs personnes ont découvert que nous étions juifs. Depuis nous sommes menacés de mort, » déclare-t-elle.

Courant juillet, le couple a même découvert une étoile de David barrée sur la porte de son appartement.

La Belgique compte aujourd’hui autour de 42 000 juifs, mais proportionnellement moins d’attaques antisémites que la France. « Il y a des actes antisémites en Belgique, mais la situation n’est pas tout à fait la même qu’en France », affirmait Philippe Markiewicz, le président du Consistoire belge au lendemain de l’assassinat de Mireille Knoll.

En France, les événements sont plus importants qu’en Belgique. Ceci étant, il y a toujours des actes antisémites en Belgique. Il faut dès lors rester vigilants et réagir ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...