En direct de la Bible : Un minuscule objet du Premier Temple exhumé à Jérusalem
Rechercher

En direct de la Bible : Un minuscule objet du Premier Temple exhumé à Jérusalem

Un bénévole de la Cité de David a découvert une rare unité de mesure, "béka", utilisée par les pèlerins pour s'acquitter de la taxe d'un demi-sicle en accédant au mont du Temple

Amanda Borschel-Dan édite la rubrique « Le Monde Juif »

  • Une unité de mesure du poids de l'époque du Premier Temple, appelée "Béka", a été découverte dans une fouille de la Cité de David dans le parc archéologique de Davidson et découverte dans le cadre du programme de tamisage humide de la vallée Tsurim à Jérusalem. (Eliyahu Yanai, Cité de David)
    Une unité de mesure du poids de l'époque du Premier Temple, appelée "Béka", a été découverte dans une fouille de la Cité de David dans le parc archéologique de Davidson et découverte dans le cadre du programme de tamisage humide de la vallée Tsurim à Jérusalem. (Eliyahu Yanai, Cité de David)
  • Une unité de mesure du poids de l'époque du Premier Temple, appelée "Béka", a été découverte dans une fouille de la Cité de David dans le parc archéologique de Davidson et découverte dans le cadre du programme de tamisage humide de la vallée Tsurim à Jérusalem. (Eliyahu Yanai, Cité de David)
    Une unité de mesure du poids de l'époque du Premier Temple, appelée "Béka", a été découverte dans une fouille de la Cité de David dans le parc archéologique de Davidson et découverte dans le cadre du programme de tamisage humide de la vallée Tsurim à Jérusalem. (Eliyahu Yanai, Cité de David)
  • La pierre servant d'unité de mesure du poids dans la Bible "Beka" a été découverte dans de la terre provenant de fouilles archéologiques menées en 2013 sur les fondations du Mur occidental dans un fossé de drainage (photo du 17 octobre 2017 en bas à gauche) directement sous l'Arche de Robinson. (Amanda Borschel-Dan/Times of Israel)
    La pierre servant d'unité de mesure du poids dans la Bible "Beka" a été découverte dans de la terre provenant de fouilles archéologiques menées en 2013 sur les fondations du Mur occidental dans un fossé de drainage (photo du 17 octobre 2017 en bas à gauche) directement sous l'Arche de Robinson. (Amanda Borschel-Dan/Times of Israel)
  • Des bénévoles et des employés fouillent les matériaux trouvés dans le cadre du projet de tamisage du Mont du Temple à Emek Tzurim, situé sur le Mont des Oliviers, près de la Vieille Ville de Jérusalem, le 10 mars 2014. (Miriam Alster/Flash90)
    Des bénévoles et des employés fouillent les matériaux trouvés dans le cadre du projet de tamisage du Mont du Temple à Emek Tzurim, situé sur le Mont des Oliviers, près de la Vieille Ville de Jérusalem, le 10 mars 2014. (Miriam Alster/Flash90)

Une très rare et minuscule unité de mesure biblique en pierre, avec l’inscription « béka » gravée en écriture hébraïque ancienne, a été découverte dans des gravats provenant de fouilles sur les fondations du mur Occidental.

Seule une poignée de pierres de béka similaires ont été exhumées à Jérusalem, a déclaré l’archéologue Eli Shukron, qui a dirigé les fouilles sous le patronage de l’Autorité israélienne des Antiquités (IAA). Il a révélé au Times of Israel qu’aucune d’entre elles ne portait cette inscription précise.

Le « béka », une unité de mesure du poids de la période du Premier Temple utilisée par les pèlerins qui payaient leur taxe d’un demi-sicle [shekel en hébreu] avant de monter au mont du Temple, a été récemment découverte par un volontaire dans le cadre du programme de tamisage humide [Wet-sifting] de la Cité de David dans le Parc National Emek Tzurim, à Jérusalem.

Le mot « béka » apparaît deux fois dans la Torah : d’abord en tant que poids d’or pour l’anneau de nez donné à la matriarche Rebecca dans le livre de la Genèse, et ensuite dans celui de l’Exode comme poids du don du peuple juif pour l’entretien du Temple et le recensement, comme indiqué dans Exode 38, Verset 26 : « Un béka par tête, soit un demi-sicle, au poids du sanctuaire, pour tous ceux qui firent partir du dénombrement, depuis l’âge de 20 ans et au-dessus, au nombre de 603 550 [âmes] ».

La pierre de béka a été découverte dans de la terre provenant des fouilles de 2013 sous l’Arche de Robinson. Selon Shukron, la terre provenait d’un canal de drainage sous la fondation du mur Occidental.

Ce béka est le seul exemple à ce jour de l’inscription écrite en « écriture miroir », précise Shukron, et les lettres sont gravées de gauche à droite au lieu de droite à gauche. Par exemple, la lettre « bet » gravée sur la petite pierre est orientée dans la direction opposée.

« C’est le seul qui n’est pas écrit correctement », a ajouté M. Shukron, ce qui l’amène à conclure que l’artisan qui a façonné le poids a également créé les sceaux, qui sont écrits en écriture miroir.

Une unité de mesure du poids de l’époque du Premier Temple, appelée « Béka », a été découverte dans une fouille de la Cité de David dans le parc archéologique de Davidson et découverte dans le cadre du programme de tamisage humide de la vallée Tsurim à Jérusalem. (Eliyahu Yanai, Cité de David)

« Apparemment, l’artisan qui a gravé le sceau s’est trompé quand il a gravé l’inscription sur le poids et a utilisé par erreur l’écriture miroir comme il avait l’habitude de le faire. De cette erreur, nous pouvons apprendre la règle générale : les artistes qui ont gravé les poids pendant la période du Premier Temple étaient les mêmes artistes qui se sont spécialisés dans la création de sceaux », a déclaré M. Shukron dans un communiqué de presse.

Contrairement à plusieurs centaines d’années plus tard, à cette époque, il n’y avait pas de demi-sicle. Les pèlerins apportaient l’équivalent du poids, un béka, en argent pour payer leur taxe, qui aurait été mesurée sur des balances à l’endroit même sous le mont du Temple où le petit poids de pierre a été découvert.

La pierre servant d’unité de mesure du poids dans la Bible « Beka » a été découverte dans de la terre provenant de fouilles archéologiques menées en 2013 sur les fondations du Mur occidental dans un fossé de drainage (photo du 17 octobre 2017 en bas à gauche) directement sous l’Arche de Robinson. (Amanda Borschel-Dan/Times of Israel)

Shukron a indiqué dans un communiqué de presse, « Quand la taxe d’un demi-shekel était versée au Temple pendant la période du Premier Temple, il n’y avait pas de pièces, alors ils ont utilisé des lingots d’argent. Pour calculer le poids de ces pièces d’argent, ils les plaçaient d’un côté de la balance, et de l’autre, ils plaçaient le poids Béka. Le Béka était l’équivalent du demi-shekel que toute personne âgée de 20 ans et plus était tenue d’apporter au Temple ». Selon le communiqué, le shekel biblique pesait 11,33 grammes.

Les premières pièces de monnaie portant l’écriture hébraïque ont été inscrites avec le mot « béka » et datent du 5e siècle avant notre ère, d’après un article de la Biblical Archaeology Review en 1993. La pièce de monnaie Béka a été frappée avec la permission des Perses, a écrit l’auteur de l’article Oded Borowski.

Une unité de mesure du poids de l’époque du Premier Temple, appelée « Béka », a été découverte dans une fouille de la Cité de David dans le parc archéologique de Davidson et découverte dans le cadre du programme de tamisage humide de la vallée Tsurim à Jérusalem. (Eliyahu Yanai, Cité de David)

D’autres mesures dans la Bible comprennent le kesitah, le kikar (talent), le shekel, le beka, le mina (maneh), le gerah et le pim. Il y a un système uniforme de poids et deux béka égale un shekel, tandis que 10 gérah égale un béka.

Shukron n’est pas sûr que toutes les pierres de Béka découvertes soient du même poids. Mais après l’avoir tenu dans sa main, dit Shukron, on se rend compte qu’il est extrêmement léger.

Ce qui est capital pour Shukron, c’est l’emplacement de la découverte : juste à côté du Temple du roi Salomon.

« C’est un mot qui est utilisé à la fois à l’intérieur et à l’extérieur de la Bible. Vous n’avez pas besoin de poser trop de questions, ouvrez simplement la Bible et lisez-la. C’est très simple. Vous pouvez voir le mot Béka écrit dans la Bible et savoir à quoi il servait, et le voilà », dit-il.

« La Bible, l’artefact trouvé près du Temple de Salomon, au nord de la Cité de David, les fondations du Temple – tout est lié », explique Shukron.

Pendant la fête de Hanoukka au début du mois prochain, la pierre de Béka sera exposée au grand public dans les installations de tamisage de l’IAA dans le parc national Emek Tzurim. « Ce poids Béka de trois mille ans, gravé en hébreu ancien, a probablement été utilisé dans le Premier Temple, ancrant une fois de plus le lien historique profond du peuple juif avec Jérusalem », a déclaré Doron Spielman, vice-président de la Fondation City of David qui a financé ces fouilles.

Des bénévoles et des employés fouillent les matériaux trouvés dans le cadre du projet de tamisage du Mont du Temple à Emek Tzurim, situé sur le Mont des Oliviers, près de la Vieille Ville de Jérusalem, le 10 mars 2014. (Miriam Alster/Flash90)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...