En Floride, on peut soutenir Israël grâce à sa plaque d’immatriculation
Rechercher

En Floride, on peut soutenir Israël grâce à sa plaque d’immatriculation

Un groupe de législateurs bipartisans a lancé un concours pour concevoir une plaque d'immatriculation qui "représente la relation Floride-Israël"

Le gagnant d'un concours de graphisme pour un modèle de plaque d'immatriculation de Floride en soutien à Israël, 15 décembre 2020. (Crédit : IAC)
Le gagnant d'un concours de graphisme pour un modèle de plaque d'immatriculation de Floride en soutien à Israël, 15 décembre 2020. (Crédit : IAC)

JTA — Les habitants de la Floride peuvent désormais manifester leur soutien à Israël même lorsqu’ils sont coincés dans les embouteillages.

Un graphiste de Boca Raton a remporté un concours pour créer une plaque d’immatriculation spéciale indiquant que « Florida Stands with Israel » (La Floride soutient Israël). Le design bleu, blanc et orange de Daniel Ackerman a été choisi parmi plus de 100 propositions dans un concours sponsorisé par le Conseil israélo-américain, a déclaré le groupe dans un communiqué de presse.

Quatre législateurs, démocrates et républicains, qui ont initié la loi adoptée cette année pour lancer le concours ont servi de juges, aux côtés de Gabe Groisman, le maire de Bal Harbour.

« Le concept est axé sur la fleur de l’État de Floride, la fleur d’oranger », a déclaré Ackerman dans le communiqué. « La beauté de cette fleur, mise en contraste avec l’étoile de David sous la forme d’une feuille tropicale, représente la relation Floride-Israël et le fruit de ce partenariat, dont les deux États tirent finalement profit. Le symbole interagit avec les deux vagues en haut et en bas, un clin d’œil au drapeau israélien, aux destinations touristiques sablonneuses de la Floride et aux déserts d’Israël en fleurs ».

La plaque entrera en production lorsque 3 000 demandeurs auront payé les bons de prévente. Les recettes seront en partie reversées à Hatzalah of Miami-Dade, une organisation d’auxiliaires médicaux bénévoles.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...