Englman suspend l’enquête sur Meron pour la laisser à la commission d’Etat
Rechercher

Englman suspend l’enquête sur Meron pour la laisser à la commission d’Etat

Le contrôleur d'État dit que cette décision permettra à l'enquête officielle d'enquêter de manière "optimale et exclusive" sur le drame mortel qui a tué 45 personnes en avril

Les victimes du drame de Meron, le 30 avril 2021. De haut en bas, de gauche à droite : Chen Doron, Haim Rock, Ariel Tzadik, Yossi Kohn, Yisrael Anakvah, Yishai Mualem, Yosef Mastorov, Elkana Shiloh, Moshe Levy, Shlomo Zalman Leibowitz, Shmuel Zvi Klagsbald, Mordechai Fakata, Dubi Steinmetz, Abraham Daniel Ambon, Eliezer Gafner, Yosef Greenbaum, Yehuda Leib Rubin, Yaakov Elchanan Starkovsky, Haim Seler, Yehoshua Englard, Moshe Natan Neta Englard, Yedidia Hayut, Moshe Ben Shalom, David Krauss, Eliezer Tzvi Joseph, Yosef Yehuda Levy, Yosef Amram Tauber, Menachem Knoblowitz, Elazar Yitzchok Koltai, Yosef David Elhadad, Shraga Gestetner, Yonatan Hebroni, Shimon Matalon, Elazar Mordechai Goldberg, Moshe Bergman, Daniel Morris, Ariel Achdut, Moshe Mordechai Elhadad, Hanoch Slod, Yedidya Fogel, Menahem Zakbah, Simcha Diskind, Moshe Tzarfati, Nahman Kirshbaum et Eliyahu Cohen.
Les victimes du drame de Meron, le 30 avril 2021. De haut en bas, de gauche à droite : Chen Doron, Haim Rock, Ariel Tzadik, Yossi Kohn, Yisrael Anakvah, Yishai Mualem, Yosef Mastorov, Elkana Shiloh, Moshe Levy, Shlomo Zalman Leibowitz, Shmuel Zvi Klagsbald, Mordechai Fakata, Dubi Steinmetz, Abraham Daniel Ambon, Eliezer Gafner, Yosef Greenbaum, Yehuda Leib Rubin, Yaakov Elchanan Starkovsky, Haim Seler, Yehoshua Englard, Moshe Natan Neta Englard, Yedidia Hayut, Moshe Ben Shalom, David Krauss, Eliezer Tzvi Joseph, Yosef Yehuda Levy, Yosef Amram Tauber, Menachem Knoblowitz, Elazar Yitzchok Koltai, Yosef David Elhadad, Shraga Gestetner, Yonatan Hebroni, Shimon Matalon, Elazar Mordechai Goldberg, Moshe Bergman, Daniel Morris, Ariel Achdut, Moshe Mordechai Elhadad, Hanoch Slod, Yedidya Fogel, Menahem Zakbah, Simcha Diskind, Moshe Tzarfati, Nahman Kirshbaum et Eliyahu Cohen.

Le contrôleur d’État Matanyahu Englman a annoncé mercredi qu’il suspendait son enquête sur la tragédie du mont Meron afin de permettre à la commission d’enquête de l’État de prendre la direction de l’investigation sur l’accident mortel survenu lors des célébrations de Lag Baomer plus tôt cette année.

La décision d’Englman de suspendre l’enquête est intervenue un jour après avoir rencontré les membres de la commission et leur avoir présenté les conclusions faites par son bureau jusqu’à présent.

« J’ai décidé de conclure l’inspection et de permettre à la commission de remplir son rôle de manière optimale et exclusive », a déclaré M. Englman dans un communiqué.

L’annonce est intervenue une semaine après que le procureur général Avichai Mandelblit a ordonné l’arrêt de l’enquête criminelle en cours sur la catastrophe pour les mêmes raisons.

Quarante-cinq personnes ont été piétinées à mort au mont Meron pendant les festivités de Lag Baomer le 30 avril, dans la pire catastrophe en temps de paix en Israël. L’une des premières actions du nouveau gouvernement israélien a été de former une commission d’enquête d’État pour examiner la catastrophe, qui a été attribuée à des remparts et des passerelles mal installés.

Bien qu’il ait déjà ouvert une enquête, M. Mandelblit a déclaré la semaine dernière que la commission d’État devrait avoir la priorité sur les autres enquêtes car elle a un « large mandat ».

Le contrôleur de l’État Matanyahu Englman lors du cinquième Forum mondial sur la Shoah au mémorial de la Shoah de Yad Vashem à Jérusalem, Israël, le 23 janvier 2020. (Yonatan Sindel/Flash90)

Par conséquent, a-t-il dit, les enquêtes de la police israélienne et du département des enquêtes internes de la police sur l’événement « seront suspendues. »

La commission d’enquête de l’État peut citer des témoins à comparaître, mais le rapport et les témoignages qu’elle recueille ne peuvent pas être utilisés comme preuves dans une procédure pénale, selon le groupe de réflexion Israel Democracy Institute.

La commission d’enquête de l’État a commencé ses travaux au début du mois et a ordonné au procureur général de lui remettre les documents relatifs à la planification de l’événement. Le procureur général fournira également à la commission de trois membres des rapports internes du gouvernement qui ont tenté de déterminer si l’événement aurait pu être évité.

Les forces de secours et la police se trouvent sur les escaliers où un grand nombre de personnes ont été écrasées et blessées lors des célébrations de la fête de Lag BaOmer sur le mont Meron, dans le nord d’Israël, le 30 avril 2021. (David Cohen/Flash90)

La tragédie s’est produite alors que des milliers de personnes visitant la tombe du sage du IIe siècle, Rabbi Shimon bar Yochai, s’engouffraient dans une allée étroite. Le passage était recouvert d’un plancher métallique, qui était sans doute humide, ce qui a provoqué la chute de certaines personnes dans la ruée vers la sortie. Certains sont apparemment tombés sur la passerelle et dans un escalier situé à son extrémité, tombant sur ceux qui se trouvaient en dessous et provoquant un effet domino fatal.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...