Environnement: Des dizaines de tonnes de goudron s’écoulent dans la mer
Rechercher

Environnement: Des dizaines de tonnes de goudron s’écoulent dans la mer

Des milliers de personnes sont venues nettoyer le désastre et plusieurs sont tombées malades ; l'Autorité de la nature et des parcs demande à ne pas venir sans habit de protection

  • Une femme tient une tortue de mer morte recouverte de goudron  dans la réserve naturelle de Gador, près de Hadera, le 20 février 2021. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)
    Une femme tient une tortue de mer morte recouverte de goudron dans la réserve naturelle de Gador, près de Hadera, le 20 février 2021. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)
  • Une femme tient un poisson mort après l'avoir nettoyé du goudron qui s'était déposé sur ses écailles dans la réserve naturelle de Gador, près de Hadera, le 20 février 2021. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)
    Une femme tient un poisson mort après l'avoir nettoyé du goudron qui s'était déposé sur ses écailles dans la réserve naturelle de Gador, près de Hadera, le 20 février 2021. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)
  • Des Israéliens nettoient du goudron provenant d'une fuite de pétrole dans la mer méditerranée dans la réserve naturelle de Gador, près de Hadera, le 20 février 2021. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)
    Des Israéliens nettoient du goudron provenant d'une fuite de pétrole dans la mer méditerranée dans la réserve naturelle de Gador, près de Hadera, le 20 février 2021. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)
  • Des morceaux de goudron provenant d'une fuite de pétrole sur des pierres de la mer méditerranée dans la réserve naturelle de Gador, près de Hadera, le 20 février 2021. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)
    Des morceaux de goudron provenant d'une fuite de pétrole sur des pierres de la mer méditerranée dans la réserve naturelle de Gador, près de Hadera, le 20 février 2021. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)
  • Des Israéliens autour d'une baleine de 17 mètres échouée sur la plage de Nitzanim, près de la ville d'Ashkelon, le 19 février 2021. (Crédit : Yossi Aloni / Flash90)
    Des Israéliens autour d'une baleine de 17 mètres échouée sur la plage de Nitzanim, près de la ville d'Ashkelon, le 19 février 2021. (Crédit : Yossi Aloni / Flash90)
  • Des Israéliens nettoient du goudron provenant d'une fuite de pétrole dans la mer méditerranée dans la réserve naturelle de Gador, près de Hadera, le 20 février 2021. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)
    Des Israéliens nettoient du goudron provenant d'une fuite de pétrole dans la mer méditerranée dans la réserve naturelle de Gador, près de Hadera, le 20 février 2021. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)

Israël fait face à sa « pire catastrophe environnementale de la décennie », a commenté samedi Shaul Goldstein, président de l’Autorité de la nature et des parcs, alors que d’énormes quantités de goudron ont entraîné une forte pollution sur la côte méditerranéenne du pays. Il a déclaré que l’impact de ce désastre pourrait se faire ressentir pendant des années.

Un certain nombre de bénévoles ayant pris part à une opération de nettoyage du goudron ont été hospitalisés samedi, après avoir inhalé des fumées toxiques.

Une enquête a été ouverte pour déterminer l’origine de la fuite. Des dizaines de tonnes de goudron se seraient ainsi déversées directement dans la mer.

La ministre de la Protection environnementale, Gila Gamliel, a déclaré qu’une fuite de pétrole avait été identifiée à environ 50 kilomètres de la côte il y a une semaine et que l’un des dix navires qui se trouvaient dans le secteur, à ce moment-là, pouvait être responsable du désastre.

Des bandes noires ont pu être aperçues depuis Haïfa, dans le nord de l’Etat juif, à Ashkelon, près de Gaza, tout le long de la ligne côtière. Dans la réserve naturelle de Gador, près de la ville de Hadera, dans le nord, des poissons, des tortues et autres créatures marines ont été imprégnés de goudron.

Plusieurs milliers de personnes sont venues sur les plages pour aider à nettoyer le goudron qui est soupçonné d’avoir tué de nombreux animaux marins. Un rorqual – une baleine commune en méditerranée – de 17 mètres a ainsi été retrouvé mort, échoué sur une plage du sud de l’Etat juif, dans la journée de jeudi.

Suite aux hospitalisations de différents bénévoles, l’Autorité de la nature et des parcs israélienne a appelé la population à ne pas se rendre sur les plages.

« A ce stade, nous demandons au public de ne pas venir sur les plages nettoyer dans le cadre d’opérations individuelles », a fait savoir l’Autorité dans une déclaration. « Les opérations de nettoyage nécessitent d’utiliser un équipement de protection approprié pour des raisons sanitaires et pour procéder à l’évacuation méthodique du goudron vers un site adapté ».

Des morceaux de goudron provenant d’une fuite de pétrole sur des pierres de la mer méditerranée dans la réserve naturelle de Gador, près de Hadera, le 20 février 2021. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)

L’Autorité a précisé qu’elle était actuellement en train de cartographier les sites touchés par la pollution. « Nous nous préparons à une grosse opération », a-t-elle ajouté.

Le ministère de la Protection environnementale a déclaré pour sa part qu’au cours d’un vol de reconnaissance, des traces de goudron avaient été aperçues, se déplaçant dans la direction de plusieurs plages de Haïfa. Les secteurs touchés se situent entre 200 à 500 mètres de la rive et le ministère a ajouté qu’il réfléchissait au traitement à mettre en place.

Cette « pollution au goudron », a indiqué le ministère, touche environ 160 kilomètres de la bande côtière et s’étend de Rosh Hanikra, au nord d’Israël, jusqu’à Ashkelon.

Un certain nombre de municipalités avaient appelé toutes les bonnes volontés à venir sur les plages pour aider aux opérations de nettoyage.

Des Israéliens nettoient du goudron provenant d’une fuite de pétrole dans la mer méditerranée dans la réserve naturelle de Gador, près de Hadera, le 20 février 2021. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)

« C’est une situation d’urgence », avait dit Moshe Fadlon, maire de Herzliya, selon la Douzième chaîne. « Nous avons besoin de dizaines de personnes et d’équipements pour nettoyer cette pollution au goudron ».

La municipalité de Haïfa a écrit un post sur Facebook remerciant les bénévoles venus samedi matin apporter leur aide.

Danny Morick, vétérinaire marin, prélève un échantillon d’une baleine échouée sur une plage dans la réserve Nitzanim, le 19 février 2021. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)

L’Autorité des parcs a noté que l’origine de la mort du rorqual et d’autres créatures marines restait indéterminée mais Goldstein, son directeur, a dit qu’il était possible qu’elle ait été due à une fuite d’un navire et il a précisé que la « pollution au goudron » affectait bien les eaux de la mer Méditerranée.

Vendredi, Gamliel a expliqué que cette pollution était une catastrophe écologique majeure et que les autorités tentaient d’en déterminer les responsables.

Une femme tient un poisson mort après l’avoir nettoyé du goudron qui s’était déposé sur ses écailles dans la réserve naturelle de Gador, près de Hadera, le 20 février 2021. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)

« C’est un accident d’une envergure sans précédent depuis des années. Nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour trouver les responsables de ces destructions et nous nous préparons à la tâche longue et difficile destinée à réhabiliter les plages et à empêcher plus de dommages chez les animaux », a dit Gamliel.

Jeudi, Gamliel a déclaré que la catastrophe lui avait « brisé le cœur », ajoutant qu’il s’agissait d’un « crime contre l’environnement et l’écosystème ». Elle a indiqué qu’elle avait demandé que la priorité soit accordée aux soins apportés aux animaux marins.

Le ministère de la Protection environnementale a noté que cette pollution proviendrait d’un déversement de pétrole émis par un navire au large de la côte.

Aviad Scheinin, de la station de recherche marine Morris Kahn, a fait savoir que des échantillons avaient été prélevés sur la baleine pour déterminer la cause réelle de sa mort.

L’Autorité de la nature et des parcs a fait savoir que le rorqual était jeune, précisant que ce mammifère, en Méditerranée, pouvait atteindre les 20 mètres à l’âge adulte.

Une autre baleine s’était échouée dans le même secteur en 2016.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...