Erdogan appelle à combattre l’islamophobie comme l’antisémitisme après la Shoah
Rechercher

Erdogan appelle à combattre l’islamophobie comme l’antisémitisme après la Shoah

Le président turc s'exprimait au début d'une réunion de l'Organisation de la coopération islamique (OCI) convoquée après l'attaque contre deux mosquées en Nouvelle-Zélande

Le président turc Recep Tayyip Erdogan s'adresse aux élus de son parti à Ankara, le 20 novembre 2018. (Crédit : Burhan Ozbilici/AP)
Le président turc Recep Tayyip Erdogan s'adresse aux élus de son parti à Ankara, le 20 novembre 2018. (Crédit : Burhan Ozbilici/AP)

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a appelé vendredi à combattre « la haine de l’islam » de la même manière que « l’antisémitisme après l’Holocauste », à l’ouverture d’une réunion de la principale organisation panislamique à Istanbul.

« De la même manière qu’elle a combattu l’antisémitisme après la catastrophe de l’Holocauste, l’humanité doit combattre avec la même détermination la haine de l’islam qui est en hausse », a déclaré M. Erdogan.

Le président turc s’exprimait au début d’une réunion de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) convoquée après l’attaque contre deux mosquées en Nouvelle-Zélande.

Au moins 50 personnes ont été tuées dans cet attentat commis par un extrémiste de droite pendant la prière du vendredi, jour saint pour les musulmans.

M. Erdogan a vivement dénoncé cette attaque, y voyant le signe de la « hausse de l’islamophobie » dans les pays occidentaux, accusant notamment les médias de « souffler sur les braises de la haine de l’islam ».

« Il y a clairement en face de nous une hostilité envers l’islam et une haine des musulmans (…) Cette menace est devenue un problème dont doivent s’occuper les forces de sécurité, les dirigeants et les simples citoyens », a déclaré M. Erdogan dans son discours vendredi.

« Les groupes néo-nazis doivent être abordés comme des groupes terroristes et traités comme tels, de la même manière que Daech (acronyme du groupe Etat islamique) », a ajouté le président turc.

M. Erdogan a par ailleurs estimé que la solidarité affichée par la Nouvelle-Zélande avec les musulmans après l’attentat contre les mosquées devrait « être un exemple pour les dirigeants du monde entier ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...