Rechercher

Erdogan dénonce le traitement « oppressif » des Palestiniens par Israël

Les commentaires du président turc interviennent peu après la tenue de discussions avec Israël pour obtenir la libération du couple arrêté pour avoir photographié son palais

Le président turc Recep Tayyip Erdogan prend la parole lors du rassemblement annuel à New York pour la 76e session de l'Assemblée générale des Nations Unies, le 21 septembre 2021, à New York. (Pool/Getty Images North America/Getty Images via AFP)
Le président turc Recep Tayyip Erdogan prend la parole lors du rassemblement annuel à New York pour la 76e session de l'Assemblée générale des Nations Unies, le 21 septembre 2021, à New York. (Pool/Getty Images North America/Getty Images via AFP)

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a accusé Israël mercredi de mener des politiques « oppressives » à l’égard des Palestiniens, y compris le déplacement forcé présumé de résidents en Cisjordanie et à Jérusalem-Est.

« Nous devons travailler de toutes nos forces pour préserver le statut et le caractère sacré de Jérusalem, la capitale de la Palestine. L’essentiel est l’établissement d’une paix et d’une stabilité durables sur la base d’une solution à deux États et des paramètres internationaux établis », a-t-il déclaré dans un discours, selon les médias locaux.

Ces commentaires ont été émis malgré la tenue exceptionnelle de conversations de haut niveau entre Erdogan et les dirigeants israéliens ce mois-ci, après la libération la semaine dernière d’un couple d’Israéliens, Mordy et Natali Oknin, qui avaient été arrêtés en Turquie et détenus pendant huit jours pour avoir photographié le palais d’Erdogan.

Le gouvernement avait spécifiquement remercié Erdogan pour son rôle dans leur libération et le Premier ministre Naftali Bennett et le président Isaac Herzog ont tous deux eu des entretiens téléphoniques avec le dirigeant turc.

Natali et Mordy Oknin, qui ont été détenus en Turquie pendant une semaine parce qu’ils étaient soupçonnés d’espionnage, parlent aux journalistes quelques heures après avoir été libérés à leur domicile de Modiin, le 18 novembre 2021. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)

L’implication personnelle d’Erdogan dans la libération du couple a été perçue comme un signe de renforcement des liens entre la Turquie et Israël, ont déclaré des responsables en Turquie à la chaîne publique israélienne Kan la semaine dernière.

Malgré sa rhétorique dure, Erdogan a déclaré mercredi que la poursuite du dialogue avec Israël était dans l’intérêt de la Turquie, et a appelé à la reprise des pourparlers de paix israélo-palestiniens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...