Erekat agacé de la décision d’interdire le drapeau palestinien lors de l’Eurovision
Rechercher

Erekat agacé de la décision d’interdire le drapeau palestinien lors de l’Eurovision

L'organisation s'est depuis excusée, a retiré sa liste des drapeaux interdits et a indiqué que les drapeaux "de nature offensante, discriminatoire, politique ou religieuse" sont bannis

Les dirigeants palestiniens ont critiqué la décision prise par le concours de chant l’Eurovision, empêchant leur drapeau d’apparaître lors de l’événement ce mois-ci.

Le Palestinien Saeb Erekeat a fait entendre sa consternation dans une lettre adressée au directeur de l’Union européenne de Radio Télévision, Jean-Paul Philippot, qui supervise le concours annuel.

Dans cette lettre, qu’à obtenue l’Assocation Press Sunday, Erekat a dit que la décision était « totalement partiale et inacceptable ». Les Palestiniens ne participent pas à ce concours.

L’organisation a publié une liste des drapeaux bannis cette semaine. Parmi eux, les drapeaux du nord de Chypre, du Kosovo, de la région espagnole Basque et du drapeau du groupe Etat islamique.

Dans une publication sur Facebook, l’Union européenne de Radio Télévision s’est excusée et a dit avoir retiré sa liste des drapeaux interdits.

Une mise à jour indique que les drapeaux « de nature offensante, discriminatoire, politique ou religieuse » sont bannis.

Israël est apparu 38 fois dans le concours et a gagné trois fois, plus récemment en 1998, quand la chanteuse transgenre Dana International a participé avec la chanson « Diva ».

Dana International. (Crédit : Yossi Zamir/Flash90)
Dana International. (Crédit : Yossi Zamir/Flash90)

Cette année, le candidat israélien Hovi Star participera le 12 mai pour une place en finale.

Le chanteur Hovi Star chante "Made of Stars" pour se qualifier pour représenter Israël à l'Eurovision 2016. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Le chanteur Hovi Star chante « Made of Stars » pour se qualifier pour représenter Israël à l’Eurovision 2016. (Crédit : capture d’écran YouTube)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...