Rechercher

Essais d’un véhicule volant développé par une start-up israélienne

La société AIR a annoncé que son avion électrique à deux places AIR ONE, à décollage et atterrissage vertical, serait déployé fin 2024

Sharon Wrobel est journaliste spécialisée dans les technologies pour le Times of Israel.

Prototype de l'avion israélien AIR ONE destiné aux particuliers. (Crédit : AIR/ Courtoisie)
Prototype de l'avion israélien AIR ONE destiné aux particuliers. (Crédit : AIR/ Courtoisie)

La start-up israélienne qui a développé un véhicule volant électrique pour une clientèle privée a déclaré que le prototype avait effectué avec succès son premier vol de croisière sans pilote, ce qui, selon la société, le met sur la voie du déploiement d’avions pilotés au cours des deux prochaines années.

La start-up AIR, basée à Pardes Hanna, s’est dit en bonne voie pour livrer les premiers exemplaires de son avion électrique à décollage et atterrissage vertical (eVTOL) d’ici fin 2024, suite aux vols d’essai en vol stationnaire et tests en vol horizontal, menés près de Beer Sheva, sous la supervision de l’Autorité de l’aviation civile.

Le modèle AIR ONE est un eVTOL biplace entièrement électrique avec une autonomie de 177 km pour une charge, pour une vitesse maximale de 250 kilomètres/heure, à une altitude de 1 200 pieds et un temps de vol d’une heure.

L’avion, qui dispose déjà d’un certificat de navigabilité, a des ailes repliables pour faciliter le stationnement et peut décoller ou atterrir sur n’importe quelle surface plane. Il est conçu pour un usage personnel et offre une alternative quotidienne aux trajets de courte distance dans le ciel.

« Nous sommes ravis d’être parvenus à cette étape de notre développement. Ce que nous voulons, c’est faire de la mobilité aérienne des particuliers une réalité », a déclaré Rani Plaut, PDG et cofondateur d’AIR.

Plaut a déclaré au Times of Israel que la startup avait déjà reçu 273 précommandes pour son AIR ONE, dont 240 provenaient de clients aux États-Unis. Le prix unitaire est de 150 000 $, sensiblement proche de celui d’une voiture de luxe.

Plaut pense vendre un premier lot de 150 à 200 véhicules lors de la mise sur le marché, en 2024.

L’objectif est de vendre plus d’un millier d’avions d’ici deux ans, puis d’atteindre 5 000 unités ou plus par an, ajoute Plaut.

« Nous devons prouver la parfaite sécurité de ce moyen de transport avant de le mettre entre les mains de nos clients », précise Plaut.

« Nous estimons que le prototype habité, dans sa version finale, commencera à voler début 2024 et sera pleinement certifié, prêt à être livré, d’ici fin 2024. »

Rani Plaut, PDG et cofondateur d’AIR. (Courtoisie)

Pour l’essai en vol de croisière effectué le 18 décembre dernier, le prototype AIR ONE a été chargé à sa pleine capacité (1,1 tonne), soit les 945 kilos de l’avion et une charge utile de 150 kilos simulant le poids des passagers.

« Le produit final aura le même poids total, mais l’avion sera un peu plus léger, ce qui fait qu’il pourra transporter 250 kilos, personnes et bagages compris », précise Plaut.

La start-up a expliqué que le test en vol de croisière donnait le coup d’envoi des milliers d’heures de vol nécessaires à la certification G1 de l’AIR ONE, au regard de l’Autorité fédérale de l’aviation (FAA) des États-Unis. Cette certification G1 atteste du respect des normes basiques de sécurité et d’environnement pour les opérations commerciales civiles.

« À ce stade, nous ne volons que jusqu’à 300 pieds et pas plus de 15 minutes », ajoute Plaut.

« Lors de la prochaine campagne de vol, nous espérons atteindre la performance maximale, soit une heure de temps de vol de croisière. »

Plaut indique que les clients d’AIR sont âgés de 35 à 75 ans et que 40% d’entre eux sont titulaires d’une licence de pilote.

« Certains ont besoin de notre produit pour des raisons professionnelles : c’est le cas des médecins, par exemple, qui doivent aller au chevet de patients sur des îles », explique Plaut.

« Nous avons des clients, en Floride, qui se rendent actuellement à leur travail en hélicoptère et qui aimeraient passer à un mode de transport plus durable. Nous avons aussi des clients au Texas qui voudraient s’amuser avec notre produit dans leur ranch. »

AIR (également connu sous son ancienne dénomination, Porality Mobility) a été fondé en 2017 par Chen Rosen, expert de l’aviation, rejoint par les entrepreneurs Plaut et Netanel Goldberg, déjà couronnés de succès commerciaux à plusieurs reprises.

Depuis sa création, la startup a levé un peu moins de 20 millions de dollars. Elle est actuellement en train de lever 15 millions de dollars via une ronde de financement A, qui devrait être clôturée au premier trimestre 2023.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.