Esther Horgen : le suspect mis en examen pour meurtre avec préméditation
Rechercher

Esther Horgen : le suspect mis en examen pour meurtre avec préméditation

Muhammad Mruh Kabha a assassiné la franco-israélienne mère de six enfants dans une forêt de Cisjordanie, après avoir fait du repérage dans le secteur

Muhammad Mruh Kabha, 40 ans, originaire du village palestinien de Tura al-Gharbiya, est soupçonné d'avoir assassiné Esther Horgen de l’implantation de Tal Menashe le 20 décembre 2020. (Shin Bet)
Muhammad Mruh Kabha, 40 ans, originaire du village palestinien de Tura al-Gharbiya, est soupçonné d'avoir assassiné Esther Horgen de l’implantation de Tal Menashe le 20 décembre 2020. (Shin Bet)

Le Palestinien qui a avoué avoir tué Esther Horgen en décembre a été mis en examen jeudi. Il est accusé de meurtre avec préméditation, conspiration pour commettre une fusillade et autres délits.

Les procureurs militaires ont déposé plainte contre Muhammad Mruh Kabha, 40 ans, du village de Tura al-Gharbiya, au tribunal militaire de Samarie, et ont demandé à ce qu’il soit placé en détention jusqu’à la fin des poursuites.

Selon les poursuites, le suspect marchait dans la forêt de Reihan, au nord de la Cisjordanie, quand il a croisé Horgen, une mère de six enfants âgée de 52 ans, qui vivait dans l’implantation de Tal Menashe. Elle faisait un jogging dans la forêt.

Alors que leurs chemins se sont croisés, Horgen a pris la fuite. Kabha s’est lancé à sa poursuite la fait tomber à terre. Horgen a essayé de le repousser, mais il l’a clouée au sol et l’a frappée à plusieurs reprises sur la tête avec de grosses pierres, ce qui a provoqué des hémorragies et des fractures dans ses bras et sa poitrine, jusqu’à ce qu’elle cesse de bouger.

Le corps de Horgen a été retrouvé le lendemain matin à l’aube, après que son mari, Benjamin, a signalé sa disparition.

Esther Horgen, 52 ans, qui a été retrouvée morte dans le nord de la Cisjordanie à la suite d’un attentat terroriste présumé le 20 décembre 2020. (Autorisation)

Selon le Shin Bet, après avoir tué Horgen, Kabha a fui la région et a reçu l’aide d’amis et de parents, qui l’ont aidé à se cacher pendant que les forces de sécurité israéliennes le recherchaient.

Kabha a été arrêté le 24 décembre avec quatre personnes qui, selon le Shin Bet, l’ont aidé à se cacher. Les médias palestiniens ont rapporté que deux de ces personnes étaient ses épouses. Kabha a ensuite avoué aux enquêteurs qu’il avait tué Horgen, un aveu étayé par les preuves, selon les procureurs.

Selon le service de sécurité, Kabha aurait décidé de perpétrer cet attentat terroriste pour venger la mort d’un prisonnier de la sécurité, Kamel Abu Waer, décédé d’un cancer six semaines auparavant.

Le 26 janvier, deux des cousins de Kabha, Walid et Fatah Badran, du village palestinien de Deir al-Ghusun, ont été inculpés pour avoir abrité Kabha et conspiré en vue de commettre une fusillade. Ils sont détenus jusqu’à la fin de la procédure.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...