États-Unis : des synagogues vandalisées lors des manifestations antiracistes
Rechercher

États-Unis : des synagogues vandalisées lors des manifestations antiracistes

Plusieurs entreprises et restaurants appartenant à des Juifs ont également été endommagés et pillés lors des manifestations de protestation contre l'assassinat de George Floyd

Des messages tagués sur les murs de Congrégation Beth Israel dans le quartier Fairfax de Los Angeles, le 30 mai 2020. (Crédit : Lisa Daftari/Twitter via JTA)
Des messages tagués sur les murs de Congrégation Beth Israel dans le quartier Fairfax de Los Angeles, le 30 mai 2020. (Crédit : Lisa Daftari/Twitter via JTA)

Une synagogue de Los Angeles a été vandalisée avec des graffitis indiquant « F**k Israël » et « Palestine libre » alors que les protestations contre le meurtre de George Floyd par la police émaillaient la ville.

Samedi également, la fenêtre d’une synagogue de Richmond, en Virginie, a été brisée lors de manifestations dans la ville.

Les protestations se poursuivent depuis plusieurs jours dans des dizaines de villes à travers les États-Unis.

À Los Angeles, les graffitis ont été peints à la bombe sur les murs de la Congrégation Beth Israel dans le quartier de Fairfax, rapporte le Jewish Journal. Au milieu de protestations particulièrement intenses dans le quartier, plusieurs commerces et restaurants juifs ont été endommagés et pillés, a rapporté Haaretz.

Des juifs qui observaient Shabbat ont dit à Haaretz qu’ils avaient entendu des hélicoptères le samedi et, vers la fin du Shabbat, un véhicule d’urgence de la Hatzalah a arpenté les rues pour exhorter les gens à rentrer chez eux.

Plusieurs synagogues à Los Angeles ont été vandalisées par des graffitis antisémites samedi, y compris Kehillas Yaakov, une shul, a rapporté Hamodia.

« Le vandalisme n’est jamais acceptable. L’antisémitisme n’est jamais acceptable. On ne répond pas à la haine et à l’intolérance par davantage de haine. Nous valons mieux que ça, Los Angeles », a tweeté l’Anti-Defamation League (ADL) de Los Angeles en réponse aux premières informations sur le vandalisme rapportées par la journaliste Lisa Daftari.

Pendant ce temps, une vidéo publiée sur Twitter par un journaliste universitaire montrait les dégâts causés par une brique jetée par un manifestant sur la Congrégation Beth Ahabah, une congrégation réformée de plus de 200 ans située à Richmond, lors de manifestations samedi soir.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...