Israël en guerre - Jour 236

Rechercher

États-Unis : Les démocrates dénoncent le soutien de la NYC-SDA à l’attaque du Hamas

Les Socialistes démocrates d'Amérique ont été vivement critiqués par des membres du Congrès et par les responsables de New York pour leur soutien à une manifestation

Luke Tress est le vidéojournaliste et spécialiste des technologies du Times of Israël

Des militants pro-palestiniens américains lors d'une manifestation de soutien à l'attaque terroriste contre Israël, à New York City, le 8 octobre 2023. (Crédit : Luke Tress/Times of Israel)
Des militants pro-palestiniens américains lors d'une manifestation de soutien à l'attaque terroriste contre Israël, à New York City, le 8 octobre 2023. (Crédit : Luke Tress/Times of Israel)

NEW YORK – L’organisation progressiste Democratic Socialists of America (DSA) a été sévèrement condamnée par d’autres membres du parti démocrate américain dimanche pour avoir soutenu un rassemblement à New York en faveur de l’attaque terroriste palestinienne de samedi contre Israël.

Les organisateurs ont présenté ce rassemblement comme un soutien au « droit à la résistance » des Palestiniens, juste après le massacre de centaines de civils israéliens perpétré par des terroristes de la bande de Gaza lors d’une attaque surprise.

La branche new-yorkaise des Socialistes démocrates d’Amérique qui a annoncé l’événement a fait part de sa « solidarité avec le peuple palestinien et son droit à la résistance ».

La manifestation a été critiquée par les dirigeants démocrates de New York, notamment la gouverneure Kathy Hochul, le vice-gouverneur Antonio Delgado, le maire de New York Eric Adams, le président de l’arrondissement de Manhattan Mark Levine, le sénateur américain Chuck Schumer, le représentant américain Richie Torres et le contrôleur de la ville de New York Brad Lander.

D’autres dirigeants de l’État de New York, dont le représentant américain Jerrold Nadler, le procureur général Tish James, la sénatrice américaine Kirsten Gillibrand et le leader démocrate de la Chambre des représentants Hakeem Jeffries, ont condamné l’attaque terroriste ou exprimé leur soutien à Israël. Lundi, Hochul a hissé le drapeau israélien au-dessus de sa résidence officielle à Albany.

En réponse aux critiques, la section nationale de la DSA a doublé la mise, déclarant que l’attaque du Hamas n’était pas « injustifiée », ajoutant : « Descendez dans la rue pour manifester ».

« Pourquoi la DSA soutient-elle le Hamas alors qu’il assassine des civils israéliens ? Pourquoi les gens n’excusent-ils la terreur que lorsqu’elle vise Israël ? », a réagi le American Jewish Committee (AJC).

« Le NYC-DSA montre son vrai visage – une grande pourriture antisémite qui devrait être universellement condamnée pour avoir célébré les attaques terroristes mortelles contre Israël », a affirmé Torres.

« Le rassemblement de la DSA d’aujourd’hui, où les meurtres et les kidnappings de centaines de civils israéliens par le Hamas, dont des enfants et des grands-parents, ont été célébrés, était abominable », a déclaré Lander.

Le Comité démocrate de l’État de New York a déclaré qu’il « condamnait fermement la « NYC-DSA », dont le soutien à un rassemblement qui visait à justifier les actes totalement injustifiables de violence gratuite, de terrorisme, d’enlèvement et de meurtre perpétrés à l’encontre du peuple d’Israël ».

L’association progressiste New York Jewish Agenda a déclaré : « La DSA a droit à la liberté d’expression, mais son discours ici – une célébration de la mort et de la destruction – révèle aux New-Yorkais un aspect du groupe extrêmement inquiétant ».

Les membres du Congrès américain affiliés à l’organisation ou la soutenant n’ont pas répondu aux demandes de commentaires sur la manifestation, notamment les représentants de la Chambre des représentants de New York Alexandria Ocasio-Cortez et Jamaal Bowman, ainsi que les représentants Cori Bush, Greg Casar et Rashida Tlaib.

Ocasio-Cortez, Bowman et Casar ont condamné l’attaque du Hamas.

Au cours de la manifestation, des participants ont acclamé l’assaut terroriste, célébré le meurtre d’Israéliens et se sont moqués des contre-manifestants israéliens.

Un militant pro-palestinien brandit la photo d’un Israélien pris en otage par le Hamas en direction de contre-manifestants israéliens lors d’un rassemblement à New York, le 8 octobre 2023. (Crédit : Luke Tress/Times of Israel)

Des groupes d’étudiants progressistes ont également soutenu le rassemblement, dont au moins cinq organisations pro-palestiniennes de la City University of New York (CUNY). L’énorme système universitaire public a été accusé par les dirigeants juifs d’avoir laissé l’antisémitisme se propager sur les campus, principalement dans le cadre du conflit israélo-palestinien.

Au moins neuf groupes de la CUNY ont également soutenu un rassemblement anti-israélien prévu lundi devant le consulat d’Israël, selon les organisateurs. Certains de ces groupes sont des organisations universitaires officiellement reconnues.

La CUNY n’a pas répondu à une demande de commentaire sur les groupes d’étudiants soutenant l’attaque, ni sur l’existence de règles interdisant aux groupes d’étudiants sanctionnés de soutenir la violence ou le terrorisme, ni sur la question de savoir si leur statut ou leur financement serait affecté.

Le chancelier de la CUNY a déclaré samedi qu’il était « horrifié par l’attaque surprise du Hamas contre Israël et son peuple ».

Des groupes d’étudiants d’autres universités américaines ont également soutenu l’attaque terroriste contre Israël.

À Harvard, au moins 36 groupes d’étudiants ont signé une lettre affirmant qu’ils « tiennent le régime israélien pour entièrement responsable de toutes les violences en cours », sans aucune mention des atrocités commises par les terroristes.

Lawrence Summers, ancien président de Harvard et ex-secrétaire au Trésor américain, a condamné la déclaration et le silence de l’université sur la guerre.

« En près de 50 ans d’affiliation à Harvard, je ne me suis jamais senti aussi désillusionné et exclu qu’aujourd’hui », a indiqué Summers sur X. « Harvard est en train d’être définie par une déclaration moralement inadmissible provenant semble-t-il d’une vingtaine de groupes d’étudiants qui rejettent toute la responsabilité de la violence sur Israël. Je suis dégoûté. Je ne comprends pas comment l’administration n’a pas pris ses distances par rapport à l’université et n’a pas condamné cette déclaration ».

Ted Deutch, directeur de l’AJC, a déclaré que les étudiants « diabolisaient Israël et soutenaient la barbarie du Hamas ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.