Rechercher

Eurovision: à Jérusalem, le groupe représentant l’Ukraine lance un message de défi

En visite en Israël et chantant pour des réfugiés ukrainiens, les membres du Kalush Orchestra, présentés comme favoris au concours, ont défendu la cause de leur pays

Le Kalush Orchestra, qui représentera l'Ukraine à l'Eurovision 2022, dans les bureaux de l'Agence juive, à Jérusalem, le 5 avril 2022. (Crédit :  Amy Spiro/Times of Israel)
Le Kalush Orchestra, qui représentera l'Ukraine à l'Eurovision 2022, dans les bureaux de l'Agence juive, à Jérusalem, le 5 avril 2022. (Crédit : Amy Spiro/Times of Israel)

Le groupe ukrainien Kalush Orchestra n’aurait probablement jamais imaginé qu’il réaliserait sa vidéo sous forme de « carte postale » pour l’édition 2022 de l’Eurovision dans un bâtiment de l’Agence juive, situé au centre-ville de Jérusalem.

Mais, mardi après-midi, les membres du groupe de rap haut en couleurs qui représentera l’Ukraine lors du concours de cette année – il est organisé à Turin du 10 au 14 mai – se sont réunis devant un fond vert, dans la pièce où Chaim Weizmann avait fait sa prestation de serment en tant que premier président israélien et ils ont tourné un clip qui servira à les présenter lors du concours de l’Eurovision.

Les membres du Kalush Orchestra avaient d’abord douté qu’ils pourraient seulement participer à la fête de la chanson à Turin alors que la guerre ravage leur pays et qu’il a été interdit aux hommes en âge de se battre de quitter l’Ukraine.

« Pour commencer, nous avons passé tout notre temps à répéter en ligne parce que c’était impossible de se retrouver ensemble dans une même pièce », a commenté Oleh Psiuk, qui a fondé le groupe et qui est en est le leader, aux journalistes réunis mardi à Jérusalem, s’exprimant avec l’aide d’un traducteur.

Mais Psiuk a déclaré qu’avec l’aide de la chaîne publique ukrainienne, « nous avons bénéficié d’une autorisation pour partir du pays et pour aller et venir – c’est comme ça qu’on a pu venir en Israël ».

Cette semaine, le Kalush Orchestra a rejoint 24 autres participants à l’Eurovision dans le cadre de l’évènement « Israel Calling », un événement annuel qui invite les groupes sélectionnés à faire une tournée dans le pays pendant plusieurs jours. Le point d’orgue de cet événement sera un concert en direct qui sera donné jeudi soir à Tel Aviv.

Les membres du groupe se sont d’abord retrouvés à Lviv, dans l’ouest de l’Ukraine, à l’occasion d’un spectacle organisé en plein air – c’était leur premier concert depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie, le 24 février. De là, ils se sont rendus en Pologne, avant de s’envoler vers Israël avec l’aide de l’Agence juive. Les membres du groupe ont indiqué qu’ils utiliseraient leurs tournées promotionnelles pré-Eurovision et leur exposition internationale pour transmettre un message au monde – et solliciter des dons pour l’Ukraine.

« Notre message est le suivant : tous ceux qui nous écoutent, qui connaissent la situation en Ukraine, peuvent nous aider même si ça ne résout pas ces problèmes », a déclaré Psyuk, appelant les internautes à se mobiliser sur les réseaux sociaux pour partager des informations sur le conflit. « Tout le monde est sur les réseaux sociaux, tout le monde a un compte sur les réseaux sociaux et tout le monde peut parler de ça, écrire sur le sujet, écrire qu’il est nécessaire de stopper cette guerre ».

« Si tout le monde fait cela, cette guerre se terminera très bientôt. Et si chaque jour vous faites quelque chose pour mettre fin à la guerre, cette guerre n’aura pas lieu dans d’autres pays », a-t-il asséné.

Les autres années, les participants à l’Eurovision ont souvent tourné un clip dit « carte postale » mettant en lumière une localité dans le pays hébergeant le concours. Avec les complications entraînées par la COVID-19, les concurrents, cette année, ont tous tourné le clip chez eux, devant des écrans verts – mais le Kalush Orchestra avait été dans l’incapacité de le faire jusqu’à présent à cause de la guerre.

Après avoir filmé leur clip, mardi, les membres du Kalush Orchestra ont notamment interprété deux chansons pour une cinquantaine de jeunes réfugiés ukrainiens, âgés de 17 à 21 ans et arrivés récemment en Israël, qui sont actuellement hébergés dans un centre de Karmiel, dans le nord d’Israël. La plupart d’entre eux est arrivée au cours des dernières semaines, laissant en majorité leur famille derrière eux.

« C’est comme une thérapie, et tout le monde verra ainsi que le peuple ukrainien, ce n’est pas que des tragédies », a déclaré sur place Anastasia Yeremenko, 19 ans, une juive ukrainienne qui a immigré en Israël. « Nous sommes courageux, nous sourions, nous nous aimons, nous aimons ce monde et nous ne voulons pas la guerre », a-t-elle ajouté.

Le Kalush Orchestra, qui représentera l’Ukraine à l’Eurovision 2022, joue pour de jeunes nouveaux immigrants ukrainiens en Israël à l’Agence juive, à Jérusalem, le 5 avril 2022. (Crédit : Amy Spiro/Times of Israel)

Sonia Yevgeniyeva, 19 ans et native de Kiev, est arrivée au sein de l’État juif au mois d’octobre et elle a été rejointe le mois dernier par son frère. La jeune fille a déclaré qu’elle était très excitée à l’idée de passer du temps avec les membres du groupe.

« Nous aimons tous vraiment leur musique, et quand j’ai envoyé un texto à mon ami de Kiev pour lui dire que j’allais les rencontrer, il était impressionné », a-t-elle dit.

Si le Kalush Orchestra remporte la victoire cette année, a continué Yevgeniyeva, « cela voudrait dire tellement de choses. La culture est en grande partie politique également, c’est ce que je pense, et gagner l’Eurovision nous apporterait à tous de grosses, grosses émotions ».

Pour sa part, Alex, un réfugié arrivé en Israël le mois dernier et qui a laissé sa mère et sa petite sœur derrière lui, a estimé que cela avait été « vraiment sympa » d’avoir la chance de rencontrer les membres du Kalush Orchestra.

Dans la soirée, le groupe a donné un concert à Jérusalem devant 200 réfugiés ukrainiens. Les membres du Kalush Orchestra ont aussi rencontré Zeev Elkin, le ministre des Affaires de Jérusalem qui est né à Kharkiv, en Ukraine.

« Stefania », le titre que le groupe chantera à l’Eurovision, est devenu un cri de ralliement pour de nombreux Ukrainiens. Mardi après-midi, les nouveaux réfugiés arrivés au sein de l’État juif ont accueilli la chanson du Kalush Orchestra avec bonheur et avec ferveur – une chanson qui comprend un texte affirmant que « je saurais toujours rentrer chez moi, même si toutes les routes ont été détruites ».

Selon le site internet de pari sur l’Eurovision – dont les prévisions se sont souvent vérifiées – c’est le Kalush Orchestra qui devrait l’emporter cette année, propulsé à la tête du classement dans le sillage de l’invasion russe.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...