Fac de médecine à Ariel : Bennett dénonce « un cartel universitaire »
Rechercher

Fac de médecine à Ariel : Bennett dénonce « un cartel universitaire »

Le Conseil de l'Enseignement supérieur a refusé à l'université d'Ariel le statut de faculté de médecine

Le ministre de l'Education Naftali Bennett durant la cérémonie annonçant les lauréats de la fondation Wolf à la résidence du président à Jérusalem, le 16 janvier 2019 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le ministre de l'Education Naftali Bennett durant la cérémonie annonçant les lauréats de la fondation Wolf à la résidence du président à Jérusalem, le 16 janvier 2019 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le Conseil pour l’Enseignement supérieur du Comité des projets et des budgets d’Israël, qui supervise et accrédite les universités israéliennes, a retoqué une précédente décision octroyant à une université dans la ville de Cisjordanie d’Ariel le droit d’ouvrir une faculté de médecine.

Le développement de l’université d’Ariel constituait une priorité pour le ministre de l’Education Naftali Bennett, qui a passé une bonne partie des quatre dernières années à la tête du groupe de la Knesset du parti pro-implantations HaBayit HaYehudi. Il a quitté le groupe le mois dernier pour former le parti HaYamin HaHadash à l’approche des élections du 9 avril.

Le comité a reçu l’ordre de voter à nouveau sur la question après que le Procureur général Avichai Mandelblit a statué que l’un des membres qui avait voté la dernière fois, la vice-présidente du conseil Rivka Wadmany Shauman, une professeur, était pressentie pour obtenir une promotion à l’université d’Ariel au moment du vote.

Naftali Bennett a promis de poursuivre le combat pour établir une faculté de médecine à l’université d’Ariel dans le nord de la Cisjordanie.

« Il est incroyable de voir qu’un cartel universitaire mette des bâtons dans les roues du projet pour empêcher la création d’une faculté de médecine à Ariel », a déclaré Bennett dans un communiqué après la décision négative du Conseil pour l’Enseignement supérieur du Comité des projets et de budgets d’Israël.

« Israël a cruellement besoin de médecins, et tout ce qu’ils trouvent à faire est de bloquer le projet ! Nous n’abandonnerons pas tant que la faculté ne sera pas créée ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...