Felix Klein: c’est « compréhensible » que les Juifs souhaitent quitter l’Allemagne
Rechercher

Felix Klein: c’est « compréhensible » que les Juifs souhaitent quitter l’Allemagne

Felix Klein, un nouvel émissaire, promet de s'attaquer aux crimes de haine « de manière chirurgicale », et dit que « nous devons tout faire pour éviter l'exode juif »

Felix Klein, premier émissaire spécial du gouvernement allemand auprès de la communauté juive. (Crédit : ministère de l'Intérieur allemand)
Felix Klein, premier émissaire spécial du gouvernement allemand auprès de la communauté juive. (Crédit : ministère de l'Intérieur allemand)

L’envoyé contre l’antisémitisme en Allemagne a déclaré qu’il est « compréhensible » qu’une vague d’incidents antisémites dans le pays puisse conduire les Juifs à vouloir partir.

« Il est tout à fait compréhensible que ceux qui craignent pour la sécurité de leurs enfants envisagent de quitter l’Allemagne », a déclaré Felix Klein, premier envoyé spécial du gouvernement sur la vie juive et la lutte contre l’antisémitisme, selon le journal The Guardian.

« J’entends cela de mes propres amis juifs », a-t-il ajouté. « Mais nous devons tout faire pour éviter cela. »

La communauté juive en Allemagne déplore une recrudescence d’attaques antisémites et de harcèlement, et la question a été soulevée plus tôt ce mois-ci quand un Arabe israélien a été filmé pendant qu’il agressait un demandeur d’asile syrien, vêtu d’une kippa, pour prendre la température dans les rues de Berlin.

Les images ont conduit le chef de l’organisation des Juifs allemands, le Conseil central des Juifs en Allemagne, à annoncer que les hommes juifs devraient éviter de porter la kippa en public.

Josef Schuster a déclaré mardi au radiodiffuseur Radioeins que le port de la kippa juive était légitime, mais qu’il conseillait aux individus « de ne pas se montrer ouvertement avec une kippa dans une grande ville en Allemagne, et de porter une casquette ou autre pour couvrir leur tête. »

La vidéo et la série d’attentats récents ont conduit la communauté juive de Berlin à organiser une manifestation « Berlin porte la kippa« , au cours de laquelle des milliers de personnes, y compris des non-juifs, ont porté la kippa et se sont rassemblés devant le centre communautaire juif Fasanenstrasse.

L’incident de l’agression a été suivi par la suppression du prix de la meilleure musique aux Victoires de la musique allemande, cette année. Le prix a été annulé car l’un de ses gagnants était un duo de rap dont l’album gagnant comprenait des paroles antisémites, qui se moquaient de la souffrance des victimes de l’Holocauste.

Lors de sa première rencontre avec des journalistes au cours du week-end, Klein, qui n’est pas juif, a annoncé des mesures contre les attaques à l’égard de la communauté juive, a rapporté le Guardian samedi.

Selon M. Klein, l’antisémitisme est à la fois un pilier de la société allemande et un nouveau facteur lié à l’afflux d’immigrants musulmans fuyant les conflits au Moyen-Orient.

« Environ 20 % de tous les Allemands ont des opinions antisémites, une statistique qui est restée stable pendant des années et qui n’a jamais baissé », a-t-il noté.

En même temps, il y a l’antisémitisme «importé» introduit par la vague de l’immigration musulmane.

Quand il sera plus à même de suivre et de comprendre les sources précises d’incidents antisémites dans le pays, il a déclaré qu’il prévoyait de «s’y attaquer de manière chirurgicale».

Les derniers commentaires de Klein font écho à une interview qu’il a donnée au Times of Israël la semaine dernière dans laquelle il mettait en garde contre une « brutalisation de notre culture politique » et affirmait que l’attentat de Berlin prouvait que les Juifs allemands étaient préoccupés par l’afflux majeur de réfugiés arabes et musulmans et que cela était légitime.

Dans cette interview, il a également convenu que les Juifs pourraient être amenés à devoir faire attention à leurs expressions religieuses en public.

Alors que l’Allemagne est généralement sans danger pour les Juifs, a-t-il dit, les Juifs qui souhaitent afficher des signes de leur religion en public « doivent être vigilants. Ce n’est pas entièrement sans danger. il faut être vigilant. »

Raphael Ahren a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...