Fête de l’Aïd: un abattoir clandestin découvert dans l’Yonne
Rechercher

Fête de l’Aïd: un abattoir clandestin découvert dans l’Yonne

En France, l'abattage d'un animal dans des conditions illicites est puni de six mois d'emprisonnement et de 15 000 euros d'amende

Illustration : Un Egyptien tond son mouton avant de les vendre dans un marché du Caire, à l'approche de l'Aid al-Adha, le16 août 2018. (Crédit : AFP / Khaled DESOUKI)
Illustration : Un Egyptien tond son mouton avant de les vendre dans un marché du Caire, à l'approche de l'Aid al-Adha, le16 août 2018. (Crédit : AFP / Khaled DESOUKI)

Un abattoir clandestin a été découvert mardi par la police à Sens, dans l’Yonne, où vingt-quatre moutons ont été dénombrés, alors que les musulmans célèbrent l’Aïd al-Adha, a annoncé la préfecture mercredi.

« Des policiers de la direction départementale de la sécurité publique de l’Yonne ont découvert (…) à Sens, un lieu d’abattage clandestin de moutons. Vingt-quatre moutons y ont été dénombrés, dont près d’un tiers ont été abattus », a indiqué la préfecture dans un communiqué.

« Les animaux sacrifiés rituellement à cette occasion ne peuvent être abattus que dans un abattoir agréé », a ajouté la préfecture, précisant qu' »une enquête judiciaire est en cours ».

L’Aïd al-Adha (fête du sacrifice) ou Aïd el-Kébir (grande fête) commémore la soumission à Dieu d’Abraham, prêt à immoler son fils, auquel fut in extremis substitué un mouton.

D’où le rite qui consiste à sacrifier une « bête de troupeau » partagée avec ses proches et les pauvres lors de cette fête, également temps de bénédiction et de prière.

L’abattage d’un animal dans des conditions illicites est puni de six mois d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...