Floride: Appel à destituer un responsable d’une fac pour des posts anti-Israël
Rechercher

Floride: Appel à destituer un responsable d’une fac pour des posts anti-Israël

Des milliers d'étudiants signent une pétition demandant la destitution d'Ahmad Daraldik en tant que président du sénat étudiant, après d'anciens propos en ligne

Un bâtiment de l'université de Floride. (Ernie Stephens/Wikimedia Commons via JTA)
Un bâtiment de l'université de Floride. (Ernie Stephens/Wikimedia Commons via JTA)

JTA – Plus de 8 000 étudiants de l’université d’État de Floride (FSU) ont signé une pétition en ligne pour destituer le président du sénat étudiant en raison de messages sur les réseaux sociaux décrits comme antisémites.

La pétition en ligne sur Change.org contre Ahmad Daraldik a été lancée il y a deux semaines et a recueilli plus de 3 000 signatures au cours des trois premiers jours, rapporte FSUNews.com.

Ahmad Daraldik a survécu à un vote de défiance lors d’une réunion du Sénat via Zoom le 17 juin.

Il est devenu le leader de l’Association du gouvernement étudiant au début de ce mois lorsque son prédécesseur a été démis de ses fonctions à la suite de commentaires désobligeants à l’encontre de la communauté LGBTQ.

En 2013, Ahmad Daraldik a écrit sur les réseaux sociaux que « ce juif stupide pense qu’il est cool » en réponse à une photo de ce qui ressemble à un soldat israélien avec son pied sur un enfant palestinien sur une photo ; la photo aurait été mise en scène. Une de ses publications sur Instagram l’année dernière comparaît Israël à l’Allemagne nazie.

Les publications auraient été supprimées.

« Quand j’ai fait cette publication en 2013, j’étais en Palestine et je voyais la mort au quotidien », a-t-il indiqué à FSUNews.com. « Ils n’étaient pas destinés à la communauté juive dans son ensemble ou à FSU. »

Dans une déclaration publiée le 18 juin, le président de la FSU, John Thrasher, a souligné : « L’antisémitisme et la discrimination religieuse n’ont pas leur place à l’Université d’État de Floride ».

Il a indiqué avoir rencontré Ahmad Daraldik.

« Nous avons entamé des conversations significatives sur le campus sur l’importance d’écouter, de comprendre et de rejeter plus ouvertement la rhétorique nuisible de certains tout en défendant le droit à la liberté d’expression même lorsque nous trouvons le discours odieux », a commenté John Thrasher.

Lundi, le caucus juif législatif de Floride a dénoncé les propos d’Ahmad Daraldik et a demandé qu’il se retire.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...