France 5 et Planète+ unissent leurs forces contre l’antisémitisme et le racisme
Rechercher
"Pourquoi nous détestent-ils ?"

France 5 et Planète+ unissent leurs forces contre l’antisémitisme et le racisme

Trois documentaires de 70 minutes, déjà diffusés en 2016, seront diffusés simultanément à la suite à partir de 20H50 dimanche

Concert contre le Front national organisé notamment par SOS Racisme et l'UEJF sur la place de la République, à Paris, le 4 mai 2017. (Crédit : Bertrand Guay/AFP)
Concert contre le Front national organisé notamment par SOS Racisme et l'UEJF sur la place de la République, à Paris, le 4 mai 2017. (Crédit : Bertrand Guay/AFP)

France 5 et Planète+ vont diffuser simultanément dimanche la série documentaire « Pourquoi nous détestent-ils ? » qui démonte les clichés racistes et antisémites, une alliance inédite entre le service public et le groupe privé Canal+ sur fond de recrudescence d’actes antisémites en France.

Les trois documentaires de 70 minutes, diffusés en 2016 sur Planète+, chaîne payante du groupe Canal+, seront diffusés à la suite à partir de 20H50 dimanche.

« Pourquoi nous détestent-ils, nous les juifs ? », réalisé par le journaliste et producteur Alexandre Amiel, ouvrira la soirée. Il y confronte notamment Jérôme Bourbon, l’éditeur de l’hebdomadaire d’extrême droite Rivarol, dont le compte Twitter a récemment été suspendu après des propos antisémites.

Le deuxième épisode, « Pourquoi nous détestent-ils, nous les noirs ? » est réalisé par le cinéaste martiniquais Lucien Jean-Baptiste (« La première étoile »). Il rencontre notamment l’ancien dirigeant de Radio Courtoisie Henry de Lesquen, qui veut interdire ce qu’il appelle « la musique nègre ».

Le troisième volet, « Pourquoi nous détestent-ils, nous les arabes ? » est écrit par l’humoriste Amelle Chahbi, d’origine marocaine. Elle s’interroge sur l’intégration de la communauté maghrébine en France et affronte un fasciste lors d’une manifestation.

« Cette série remonte à l’origine des clichés racistes afin de les questionner et de mieux les démonter. Les réalisateurs confrontent leurs singularités à des discours antisémites, xénophobes et racistes tenus par des militants, des politiques ou des éditorialistes. De ces échanges ressort toute la contradiction de ces dérives idéologiques, en passe d’être banalisées », indiquent France 5 et Planète+ dans un communiqué commun.

Une version condensée de cette série documentaire est également sortie en salles fin 2016, notamment après le succès des extraits diffusés sur internet, visionnés plus de 20 millions de fois.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...