Israël en guerre - Jour 233

Rechercher

France : Les journalistes de LCP se « désolidarisent » du choix d’inviter Kemi Seba

Kemi Seba, militant panafricaniste qui dénonce le "néo-colonialisme" en Afrique, a été interviewé par LCP, mais la chaine a finalement décidé de ne pas diffuser l'entretien

L'activiste politique franco-béninois Kemi Seba, dans une interview pour la chaine LCP. (Crédit : Capture d’écran LCP)
L'activiste politique franco-béninois Kemi Seba, dans une interview pour la chaine LCP. (Crédit : Capture d’écran LCP)

La Société des journalistes (SDJ) de la chaîne de télévision parlementaire française LCP s’est « désolidarisée » mardi du choix d’inviter le militant franco-béninois Kemi Seba dans le cadre d’une émission finalement déprogrammée dimanche.

« Les condamnations dont il a fait l’objet (provocation à la haine raciale, violences en réunion), tout comme ses liens troubles avec le Kremlin, ne nous paraissent pas compatibles avec la mission de notre antenne », a estimé dans un communiqué la SDJ de la chaîne de l’Assemblée nationale.

« La rédaction n’a été ni associée ni informée de cette interview », réalisée « par un éditorialiste extérieur », a poursuivi la SDJ.

Kemi Seba, militant panafricaniste qui dénonce le « néo-colonialisme » des puissances occidentales en Afrique, a été interviewé par l’éditorialiste Yves Thréard dans le cadre d’une série d’entretiens avec des personnalités africaines.

Enregistrée, l’émission devait être diffusée dimanche à 23h30 (22H30 GMT). Mais quelques heures avant, LCP avait annoncé sa déprogrammation, après des « discussions » avec le député français Renaissance (centre, majorité présidentielle) Thomas Gassilloud, président de la commission de la Défense nationale et des forces armées de l’Assemblée nationale.

Kemi Seba « n’est pas un simple militant politique », avait déclaré M. Gassilloud à l’AFP, accusant l’intéressé d’être un « relais de la propagande russe » et de servir « une puissance étrangère qui alimente le sentiment anti-français ».

Condamné à plusieurs reprises en France pour provocation à la haine raciale et violences en réunion, Kemi Seba (de son vrai nom Stellio Capo Chichi) est l’ex-leader du groupuscule radical Tribu Ka. Ce groupuscule, qui prônait la séparation entre noirs et blancs, avait été dissous par le gouvernement français en 2006 pour antisémitisme.

Son invitation sur LCP avait suscité de nombreux commentaires indignés, notamment de la part de Nathalie Loiseau, députée européenne et ancienne ministre chargée des Affaires européennes, ou de la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra).

Après la déprogrammation de son entretien par LCP, Kemi Seba avait indiqué sur Twitter que l’émission était « sur (son) disque dur » et qu’elle serait diffusée par d’autres biais. Elle est depuis visible sur certains réseaux sociaux.

La direction de LCP a affirmé au magazine Télérama que l’émission avait été téléchargée par Kemi Seba sur Dailymotion, où la chaîne diffuse ses contenus, avant qu’elle en soit retirée.

LCP « est en train de prendre les mesures pour faire cesser l’exploitation contrefaisante » de cette vidéo qu’elle considère comme « volée », a également assuré la chaîne à Télérama.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.