France : Mort d’une Israélienne mère de 4 enfants dans un accident de voiture
Rechercher

France : Mort d’une Israélienne mère de 4 enfants dans un accident de voiture

La ville ultra-orthodoxe d'Elad pleure Yael Basis ; Deux de ses fils ont aussi été blessés lors de cette collision frontale survenue près de la station de Val-Thorens

la scène d'un accirdent de voiture dans les Alpes française, le 1er août 2018 . (Crédit : ZAKA)
la scène d'un accirdent de voiture dans les Alpes française, le 1er août 2018 . (Crédit : ZAKA)

Une Israélienne a été tuée mercredi dans un accident de la route survenu dans les Alpes françaises. Sept autres Israéliens ont été blessés lors de cette collision frontale.

Selon les médias en hébreu, la défunte s’appelait Yael Basis et était âgée de 40 ans. Elle était mère célibataire de quatre enfants et originaire de la ville ultra-orthodoxe d’Elad, dans le centre d’Israël.

Le ministère des Affaires étrangères a indiqué que les blessés avaient été pris en charge par des hôpitaux locaux et que le consul israélien à Paris, Uri David, travaille actuellement avec le ministère et les autorités françaises pour transférer la dépouille de la victime en Israël où elle sera inhumée.

Parmi les blessés, deux fils de la quadragénaire, qui auraient été rapatriés au sein de l’Etat juif pour une prise en charge médicale.

Basis travaillait dans un hôtel de la station touristique de Val-Thorens, dans les Alpes françaises, dans le sud de la France, à proximité de la frontière suisse, selon diverses informations. Elle s’y rendait lorsque l’accident a eu lieu.

Yehuda Shapira, témoin du drame et bénévole au sein de l’organisation de recherche et de secours israélienne ZAKA, a déclaré que la route « était très dangereuse, avec beaucoup de virages ».

« J’ai vu l’accident frontal alors que j’étais en train de conduire et je me suis immédiatement arrêté pour apporter les premiers secours », a-t-il dit aux journalistes. Il a ajouté que les équipes médicales étaient rapidement arrivées mais qu’elles avaient été obligées de prononcer la mort de la victime sur la scène de la collision.

« Le véhicule était complètement écrasé », a dit Shapira.

Dans sa communauté d’origine, à Elad, les habitants sont sous le choc, évoquant une femme qui sortait de l’ordinaire, désireuse de toujours venir en aide aux autres.

« C’est une immense douleur, une mère de quatre enfants qui les éduquait et qui s’en occupait seule », aurait dit un ami, des propos repris par le site internet ultra-orthodoxe Kikar Hashabbat.

« C’est incroyable que tout cela soit arrivé en un seul instant ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...