Israël en guerre - Jour 281

Rechercher

France : un homme condamné pour apologie de la Shoah

Le Crif Grenoble-Dauphiné s’est constitué partie civile à son procès, afin d'envoyer le message que "Personne ne doit se croire à l’abri derrière son ordinateur !"

Un petit drapeau israélien sur les voies ferrées sur le site de l'ancien camp d'Auschwitz-Birkenau pendant les commémorations en l'honneur des victimes de la Shoah, près de la porte historique de Birkenau (Auschwitz II), non loin du village de Brzezinka près d'Oswiecim, en Pologne, le 28 avril 2022. (Crédit : Wojtek Radwanski/AFP)
Un petit drapeau israélien sur les voies ferrées sur le site de l'ancien camp d'Auschwitz-Birkenau pendant les commémorations en l'honneur des victimes de la Shoah, près de la porte historique de Birkenau (Auschwitz II), non loin du village de Brzezinka près d'Oswiecim, en Pologne, le 28 avril 2022. (Crédit : Wojtek Radwanski/AFP)

Le tribunal judiciaire de Bourgoin-Jallieu, en Isère, a condamné lundi un homme de 42 ans à six mois de sursis probatoire pour injures et provocations publiques à l’égard des Juifs et pour apologie de la Shoah, a annoncé le Dauphiné libéré.

L’homme avait dû répondre de ses actes devant la justice à la suite d’une plainte déposée par l’Observatoire juif de France, dont l’une des missions est de traquer l’antisémitisme en ligne pour le faire condamner.

L’individu publiait sur ses comptes Facebook et TikTok des propos antisémites particulièrement violents, qu’il justifiait par le contexte de guerre entre Israël et le Hamas à Gaza. En cause, donc, de nombreuses publications apparues après le 7 octobre dernier.

Le 6 novembre 2023, il écrit : « J’espère sincèrement que vous allez connaître la même chose que vous avez connu en 39-45 […] Peut-être que là vous allez être mis dans des camps, que vous allez être gazés, que personne ne bougera le petit doigt […] J’espère sincèrement que vous allez tous être gazés, j’espère sincèrement qu’on va vous cramer dans les fours et voilà ».

Un mois plus tard, le 30 décembre, il récidive et publie « Le gaz n’était visiblement pas assez fort. Mais comme je regrette que le monde ait bougé pour sauver ce peuple de tordu ».

Le 10 mai dernier, il désignait le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) comme « La plus grosse secte de consanguin de France. Des pédophiles et des sionistes réunis dans la même pièce […] ». Le Crif Grenoble-Dauphiné s’est d’ailleurs constitué partie civile à son procès, afin d’envoyer le message que « Personne ne doit se croire à l’abri derrière son ordinateur ! ».

De son côté, l’accusé a affirmé devant les juges qu’il « regrett[ait] amèrement [ses] propos ». Lors de sa défense, il avait expliqué « Mon grand-père était de confession juive, j’ai des membres de ma famille qui ont péri dans les camps de concentration », avant d’ajouter « Je ne suis ni raciste, ni antisémite. Mais j’ai réellement été touché par ce conflit, en regardant les massacres qu’un ami gazaoui m’envoyait en direct. Si ça avait été des Arabes, des Indiens, ça aurait été la même chose. J’ai été choqué autant par l’attaque du Hamas que par les réactions israéliennes que je considère comme disproportionnées. Je suis parti en vrille ».

Une « erreur » qui lui aura coûté six mois de sursis probatoire et 2 500 euros d’indemnités aux deux parties civiles, l’Observatoire juif de France et le Crif Grenoble-Dauphiné. En outre, il devra suivre un stage de citoyenneté.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.