Rechercher

France : Une chaine Telegram veut une « liste de Juifs »

La députée LFI Mathilde Panot a par ailleurs été violemment insultée par la même chaine ; le parti d’extrême gauche est lui-même lui aussi régulièrement accusé d’antisémitisme

La députée LFI Mathilde Panot. (Crédit : capture d’écran YouTube / France Inter)
La députée LFI Mathilde Panot. (Crédit : capture d’écran YouTube / France Inter)

La députée Mathilde Panot (La France insoumise) a annoncé déposer plainte avec sa collègue Danièle Obono après qu’elles ont été visées par des insultes et des menaces sur une chaîne de l’application Telegram, sur laquelle une « liste de Juifs » a aussi été créée.

« Le vrai visage de l’extrême-droite : raciste, antisémite, sexiste et violente », a écrit Mme Panot lundi dernier sur Twitter.

« ‘Garage à bites nègres’, ayant ‘fréquemment des relations sexuelles avec des bonobos’ : voici les propos orduriers nous visant Danièle Obono et moi sur une chaîne Telegram. Nous déposons plainte. »

« Les méthodes néo-fascistes ne nous intimideront jamais dans nos combats. Le journaliste Taha Bouhafs [aussi militant et trublion d’extrême gauche, lui-même condamné hier pour injure raciale envers une policière, NDLR] révèle d’ailleurs que cette liste Telegram pullule de messages antisémites dont un appel à ‘lister des Juifs’. »

« Un groupe Telegram d’extrême droite fait des listes de Juifs », avait écrit Bouhafs sur Twitter lundi. « Dans ce groupe on retrouve énormément de contenu faisant l’apologie du nazisme, de l’antisémitisme, de l’islamophobie et de la négrophobie. »

La députée a indiqué attendre une « réaction immédiate » de la part d’Emmanuel Macron et de Gérard Darmanin.

Le président LREM de l’Assemblée nationale Richard Ferrand a dénoncé ces « insultes abjectes » et a « saisi le procureur de la République ». « J’assure mes collègues de mon total soutien face à l’ignominie », a ajouté M. Ferrand.

De son côté, la Ligue des droits de l’Homme a saisi le parquet de Paris pour ces « messages et fichiers à caractère antisémite, haineux, racistes, discriminatoires et islamophobes, faisant également l’apologie de crimes contre l’humanité », selon un communiqué.

Mathilde Panot a posté des captures d’écran de messages haineux diffusés dans le groupe visé afin d’illustrer ses propos sur Twitter.

L’un de ces messages, posté par celui qui gère la page, nommé « LesVilansFachos », appelle en effet les internautes à « envoyer le nom de tous les Juifs de France qui ont tenu un rôle dans la crise du COVID (médiatique, politique, médical) » pour « créer une grande liste de tous les Juifs impliqués ». « Nous avons besoin de vous pour être certain de n’oublier aucun Juif », indique le message.

Si les conversations de l’application sont indéchiffrables, les utilisateurs pourraient ne pas être aussi anonymes qu’ils le pensent s’ils utilisent leur propre numéro de téléphone et non un numéro temporaire pour créer leur compte.

Le parti d’extrême gauche La France insoumise est lui-même lui aussi régulièrement accusé d’antisémitisme sous couvert d’une position pro-palestinienne. Son chef de file, Jean-Luc Mélenchon, a été régulièrement accusé de colporter des clichés antisémites.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...