Rechercher

Frida Kahlo : Ses autoportraits et son histoire à découvrir en Israël

L’expérience immersive donnant à voir le travail et la vie de l’artiste mexicaine haute en couleurs a été vue dans une trentaine de villes à travers le monde

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

Un portrait de Frida Kahlo, exposé  à de nombreuses reprises dans 'Frida Kahlo, La vie d’une icône,' une exposition mondiale visible en Israël à partir du 26 mai 2022 (Crédit : Courtoisie 'Frida Kahlo, La vie d’une icône')
Un portrait de Frida Kahlo, exposé à de nombreuses reprises dans 'Frida Kahlo, La vie d’une icône,' une exposition mondiale visible en Israël à partir du 26 mai 2022 (Crédit : Courtoisie 'Frida Kahlo, La vie d’une icône')

Frida Kahlo est l’une des icônes les plus connues et célébrées du monde de l’art, avec ses images colorées et ses autoportraits aux épais sourcils déclinés en sacs à dos, oreillers, aimants et tous les accessoires de merchandising imaginables.

Bientôt, les Israéliens vont, à leur tour, faire l’expérience de
« Frida Kahlo, la vie d’une icône », une exposition en sons, couleurs et lumière à 360 degrés détaillant le travail et la vie de la célèbre artiste mexicaine.

L’exposition immersive sera visible en Israël du 26 mai au 31 août, dans les 1 000 mètres carrés de l’espace artistique The Cube à Holon.

L’exposition, co-créée avec Frida Kahlo Corporation et Layers of Reality, un centre d’arts numériques en Espagne, s’est déjà arrêtée dans plus de 30 villes à travers le monde, attirant plus d’un million de visiteurs avec son expérience en couleur.

Les dessins et moments de la vie de Kalo sont exposés grâce [à un mélange de] numérique, photographies historiques, projections, installations et expériences de réalité virtuelle.

Avec une pointe de dédain, certains critiques qualifient l’expérience « d’art digne d’Instagram », tandis que d’autres saluent le fait qu’elle permette à un public beaucoup plus large de se connecter plus intimement avec l’œuvre de l’artiste née à Mexico en 1907, réputée pour son style inspiré de l’art populaire mexicain, au service des questions de sexualité, de genre, d’identité et de race.

Ce n’est pas la première exposition immersive à s’arrêter en Israël, puisque l’avaient précédée « Van Gogh – L’exposition » et des œuvres du maître surréaliste Salvador Dali à la Herzliya Arena.

Il aura fallu débourser 6 millions de shekels pour faire venir et mettre en scène « Frida Kahlo, la vie d’une icône » à Holon. Les billets pour l’expérience Frida Kahlo sont en vente au prix de 119 shekels en pré-achat et 149 shekels au plein tarif.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...