Fusillade à Atlanta : Les groupes juifs solidaires des Asio-Américains
Rechercher

Fusillade à Atlanta : Les groupes juifs solidaires des Asio-Américains

Des groupes juifs se sont mobilisés pour soutenir les Américains d'origine asiatique à la suite d'une fusillade qui a fait huit morts, dont six Asiatiques

Un homme passe devant un salon de massage où trois femmes ont été tuées par balle à Atlanta, le 17 mars 2021. (Crédit : Elijah Nouvelage/Getty Images)
Un homme passe devant un salon de massage où trois femmes ont été tuées par balle à Atlanta, le 17 mars 2021. (Crédit : Elijah Nouvelage/Getty Images)

JTA – Des groupes juifs se mobilisent pour soutenir les Américains d’origine asiatique à la suite d’une série de meurtres commis mardi dans des salons de massage d’Atlanta, qui ont fait huit morts, dont six Asiatiques.

Selon la police de Géorgie, le suspect, âgé de 21 ans, pourrait avoir été motivé par un sentiment misogyne et non par un fanatisme anti-asiatique. Mais à la suite d’articles faisant état d’une augmentation du harcèlement et de la violence anti-asiatiques dans le contexte de la pandémie de coronavirus, l’attaque risque d’exacerber les angoisses de la communauté, quelles que soient les motivations du tireur présumé.

« Il est clair que cela aura un effet sur la psyché de la communauté asiatique-américaine », a déclaré Dov Wilker, directeur régional de l’American Jewish Committee à Atlanta, dans une interview. « Les crimes haineux contre les Asiatiques sont en augmentation au niveau national, et cela va mettre la communauté sur les nerfs. »

Wilker a déclaré qu’il travaillait avec d’autres groupes juifs locaux pour publier une déclaration de solidarité. Il a également contacté ses partenaires asiatiques-américains, qui se sont joints aux groupes juifs locaux pour faire pression en faveur de l’adoption, l’année dernière, d’une loi de l’État prévoyant des peines plus sévères pour les crimes haineux, ainsi que les consulats japonais et coréens de la ville.

Des représentants des forces de l’ordre se concertent à l’extérieur d’un salon de massage après une fusillade, le 16 mars 2021, à Atlanta. (Crédit : AP Photo/Brynn Anderson)

Leslie Anderson, directrice du Conseil des relations de la communauté juive de la région d’Atlanta, a déclaré que la communauté juive avait travaillé avec les communautés asiatiques-américaines locales sur une série de questions législatives et de justice sociale.

« Nous ne savons pas encore s’il s’agit d’un crime de haine », a-t-elle déclaré. « Compte tenu de l’augmentation de la violence à l’encontre de la communauté asiatique, américaine et des îles du Pacifique, cela s’inscrit certainement dans ce schéma. »

Anderson a déclaré que la communauté juive cherchait également à réconforter les Américains d’origine asiatique au sein de la communauté juive.

« Nous sommes de tout cœur avec eux, nous nous inquiétons pour eux et nous nous assurons qu’ils vont bien », a-t-elle déclaré.

Le sénateur de Géorgie Jon Ossoff, qui est Juif, a également cité le récent pic de violence anti-asiatique.

« Alors que le motif de la terrible violence de la nuit dernière fait toujours l’objet d’une enquête, j’exprime mon amour et mon soutien et je suis solidaire de la communauté asiatique-américaine, qui a subi une augmentation choquante de la violence et du harcèlement au cours de l’année dernière », a-t-il déclaré dans un communiqué.

La communauté asiatique-américaine a considérablement augmenté dans la région d’Atlanta au cours des dernières années, notamment en raison de l’expansion d’usines de fabrication appartenant à des sociétés asiatiques. Des épiceries et des restaurants asiatiques parsèment désormais des banlieues qui étaient autrefois le bastion des conservateurs blancs.

« Profondément troublé par l’horrible attentat d’Atlanta », a déclaré sur Twitter Jonathan Greenblatt, directeur général de l’Anti-Defamation League. « Bien qu’il y ait encore beaucoup de choses que nous ne savons pas, nous savons ceci : les sonnettes d’alarme ont été tirées, la haine envers la communauté #AAPI a augmenté – et il est de notre devoir civique et moral de nous exprimer pour #StopAAPIHate. »

David Harris, directeur général de l’American Jewish Committee, a pris un engagement similaire.

« Alors que les crimes haineux visant les Américains d’origine asiatique continuent d’augmenter, le Juif que je suis ne restera pas silencieux », a-t-il déclaré sur Twitter. « Alors que des Américains d’origine asiatique sont attaqués et, oui, tués, le Juif que je suis ne restera pas silencieux. Alors que le tissu plus large de notre société diversifiée est menacé, le Juif que je suis ne restera pas silencieux. »

En octobre, l’ADL a publié une étude montrant une augmentation spectaculaire du sentiment anti-asiatique en ligne après que le président Donald Trump a tweeté qu’il avait été testé positif au coronavirus. Trump avait fait référence à plusieurs reprises au COVID-19 comme au « virus chinois » en raison de ses origines dans la province de Wuhan.

Un important groupe juif progressiste, Bend the Arc, a publié une déclaration mercredi faisant écho à cette accusation.

« Il s’agit d’une crise nationale fomentée par des politiciens qui ont choisi de montrer du doigt et de répandre la peur au lieu de prendre des mesures pour protéger tout le monde contre la pandémie », a déclaré le groupe. « Leurs mots et leur rhétorique font à nouveau écho à des coups de feu, comme à Pittsburgh, El Paso et, plus récemment, dans les couloirs du Capitole, et ils doivent être tenus pour responsables. En tant que Juifs, nous savons que la liberté et la sécurité de chacun d’entre nous dépendent de la liberté et de la sécurité de tous. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...