Israël en guerre - Jour 264

Rechercher

Gali Baharav-Miara va inculper un élu d’extrême-gauche pour agression d’un policier

En 2022, Ofer Cassif (Hadash) avait giflé un policier qui tentait de l’empêcher de rejoindre une manifestation contre l’évacuation de Palestiniens de leurs maisons à Masafer Yatta

Jeremy Sharon est le correspondant du Times of Israel chargé des affaires juridiques et des implantations.

Le député Ofer Cassif, des Palestiniens et des militants de gauche protestent contre l'expulsion de familles palestiniennes de leurs maisons dans le quartier de Sheikh Jarrah à Jérusalem-Est, le 8 septembre 2023. (Crédit : Chaim Goldberg/Flash90)
Le député Ofer Cassif, des Palestiniens et des militants de gauche protestent contre l'expulsion de familles palestiniennes de leurs maisons dans le quartier de Sheikh Jarrah à Jérusalem-Est, le 8 septembre 2023. (Crédit : Chaim Goldberg/Flash90)

La procureure générale Gali Baharav-Miara a informé mercredi Ofer Cassif, du parti d’extrême gauche Hadash, qu’elle allait l’inculper pour agression aggravée contre un policier lors d’un incident en Cisjordanie en mai 2022.

Une copie de l’acte d’accusation a été transmise au président de la Knesset et au président de la commission de la Chambre de la Knesset afin que Cassif puisse réclamer l’immunité de poursuites auprès de la Knesset s’il le souhaite.

L’incident a eu lieu en mai 2022, lorsque Cassif tentait de se rendre à une manifestation pour protester contre l’évacuation des Palestiniens de leurs maisons à Masafer Yatta, dans le sud des collines d’Hébron, et qu’un officier de police l’en avait empêché.

Selon l’acte d’accusation, Cassif est remonté dans sa voiture et a tenté de poursuivre sa route vers la manifestation malgré le fait que le policier lui bloquait la route, heurtant ce dernier à la jambe gauche alors qu’il essayait lentement de le contourner. Cassif s’est alors arrêté et, après un échange verbal entre les deux, le policier a, légèrement selon l’acte d’accusation, piqué du doigt le visage de Cassif, en réponse à quoi Cassif a asséné une forte gifle au policier sur la tempe, toujours selon l’acte.

Le bureau de la procureure générale et la police ont recommandé d’inculper Cassif en 2022.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.