Rechercher

Gantz exige une augmentation de la pension des officiers de carrière

Le ministre de la Défense a qualifié les critiques à l'encontre du projet d'augmentation des prestations des retraités de Tsahal de "diffamatoires"

Judah Ari Gross est le correspondant du Times of Israël pour les sujets religieux et les affaires de la Diaspora.

Le ministre de la Défense Benny Gantz lors de la conférence du journal Makor Rishon à Jérusalem, le 21 février 2022. (Shaul Ofer/Makor Rishon)
Le ministre de la Défense Benny Gantz lors de la conférence du journal Makor Rishon à Jérusalem, le 21 février 2022. (Shaul Ofer/Makor Rishon)

Le ministre de la Défense Benny Gantz aurait menacé de faire tomber le gouvernement si ses propositions d’augmenter les pensions des officiers de carrière et de réformer le système du service national n’étaient pas soutenues.

Dans un discours pugilistique prononcé lundi à la conférence du journal Makor Rishon, Gantz a affirmé que les éléments réfractaires à la hausse des pensions répandaient des « calomnies » contre les officiers militaires.

« En tant que personne qui a voté avec la coalition en faveur de questions avec lesquelles je ne suis pas d’accord, je sais que vous avez le devoir d’apporter votre soutien au ministre responsable de la question », a déclaré Gantz, ancien chef d’état-major de l’armée israélienne.

« Dans le gouvernement précédent, j’ai garanti, de par ma présence et mon travail, la démocratie en Israël, et maintenant j’ai l’impression que je suis parfois obligé de faire la même chose pour la sécurité [israélienne]. Je n’ai pas l’intention de laisser cette situation perdurer », a-t-il déclaré.

Le discours de Gantz a confirmé les informations communiquées la veille par Douzième chaîne, selon lesquelles il avait rencontré le Premier ministre Naftali Bennett et le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid à ce sujet la semaine dernière, leur disant que si la question n’était pas résolue, son parti cesserait de voter avec la coalition.

Ces dernières années, Tsahal et le ministère de la Défense se sont engagés dans une lutte parfois âpre avec le ministère des Finances sur la question des pensions des officiers de carrière. L’armée a demandé une augmentation de ces prestations de retraite, soutenant qu’elles sont nécessaires pour garantir que les personnes compétentes restent dans l’armée israélienne au lieu de la quitter pour des salaires plus élevés sur le marché du travail civil. Cependant, en plus d’être coûteuses, les pensions sont généralement impopulaires, car les officiers militaires sont autorisés à prendre leur retraite jeune, ce qui leur permet de se lancer dans une deuxième carrière très lucrative en plus de leur régime de retraite avantageux.

La lutte, qui s’est essentiellement déroulée dans les couloirs de la Knesset et dans les pages des journaux financiers israéliens, s’est étendue à la sphère publique au cours des derniers mois, devenant de plus en plus acrimonieuse, et a même fait l’objet d’un sketch parodique l’année dernière dans l’émission humoristique populaire « Eretz Nehederet ».

En plus de la lutte pour les retraites, Gantz a fait pression pour une réforme majeure du système du service national, étant donné que ces dernières années, seule la moitié des recrues potentielles du pays ont effectué leur service militaire. Dans le cadre du système proposé par Gantz, tous les habitants du pays – y compris les ultra-orthodoxes et peut-être les Arabes – seraient légalement tenus d’effectuer une forme de service national à l’âge de 18 ans.

« Des tentatives ont été faites pour contrecarrer le nouveau modèle de service, auquel participeront tous les éléments de la société israélienne. C’est une menace pour la sécurité… De plus, le discours populiste concernant les officiers de carrière est tellement rempli de mensonges qu’il équivaut à de la diffamation », a déclaré Gantz.

« J’ai l’intention de veiller à ce que les soldats et les commandants de Tsahal reçoivent le traitement qu’ils méritent. Il s’agit d’un combat éthique pour la sécurité, et j’ai l’intention de changer cette situation déplorable à laquelle nous sommes arrivés, qui nuit aux soldats de Tsahal, aux officiers de carrière et aux réservistes, et en fin de compte à l’État d’Israël et à sa sécurité », a déclaré le ministre de la Défense.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...