Gantz : Netanyahu tente d’entraver les permis de construire palestiniens
Rechercher

Gantz : Netanyahu tente d’entraver les permis de construire palestiniens

La semaine dernière, le ministre avait évoqué un certain nombre de permis de construire déposés par des Palestiniens dans la Zone C en Cisjordanie

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le dirigeant du parti Kakhol lavan, Benny Gantz (à gauche), tourne le dos au Premier ministre Benjamin Netanyahu alors que la Knesset approuve la lecture préliminaire d'un projet de loi visant à dissoudre le Parlement, le 2 décembre 2020. (Danny Shem-Tov / Bureau du porte-parole de la Knesset)
Le dirigeant du parti Kakhol lavan, Benny Gantz (à gauche), tourne le dos au Premier ministre Benjamin Netanyahu alors que la Knesset approuve la lecture préliminaire d'un projet de loi visant à dissoudre le Parlement, le 2 décembre 2020. (Danny Shem-Tov / Bureau du porte-parole de la Knesset)

Le ministre de la Défense Benny Gantz a accusé dimanche le Premier ministre Benjamin Netanyahu de tenter de bloquer, dans son dos, les approbations accordées par son ministère à des projets de construction palestiniens.

La semaine dernière, Gantz avait annoncé qu’il allait octroyer un certain nombre de permis de construire déposés par des Palestiniens dans la Zone C, qui constitue environ 60 % de la Cisjordanie et qui est placée sous le contrôle sécuritaire et administratif israélien par le biais de la sous-commission de planification et des permis au sein de l’Administration civile, qui dépend de son ministère.

Ces permis de construire palestiniens ont été approuvés par la sous-commission ce matin.

Selon le bureau de Gantz, les membres du bureau de Netanyahu ont tenté d’intervenir pour bloquer ces autorisations, se tournant directement vers des responsables militaires appartenant à la sous-commission – une violation apparente des règles qui exigent que de telles communications se fassent par le biais du ministre de la Défense.

« Je ne permettrai pas au bureau du Premier ministre de contourner mon autorité. Les activités de la sous-commission se déroulent sous les auspices du ministre de la Défense. Il y a des protocoles d’opération. Il a été décidé, la semaine dernière, d’organiser la réunion et il n’est absolument pas nécessaire d’intervenir dans ce processus alors qu’il est actuellement en cours », a dit Gantz dans une déclaration.

« Si le Premier ministre veut demander une injonction, il connaît mon numéro », a-t-il ajouté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...