Gantz sollicite le soutien des bikers pour la fin de sa campagne
Rechercher

Gantz sollicite le soutien des bikers pour la fin de sa campagne

A deux jours des élections, le principal rival de Netanyahu a mené un convoi de 100 motards dans Tel Aviv, appelant au "changement"

Le chef du parti Kakhol lavan Benny Gantz sur une moto durant sa campagne à Tel Aviv, le 7 avril 2019. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
Le chef du parti Kakhol lavan Benny Gantz sur une moto durant sa campagne à Tel Aviv, le 7 avril 2019. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

Le chef du parti Kakhol lavan Benny Gantz s’est rapproché des bikers israéliens dimanche pour l’un des derniers événements de campagne avant les élections législatives du dimanche.

Gantz a mené un convoi d’une centaine de bikers dans la ville de Tel Aviv, dans le cadre de sa campagne « chaque voix compte ».

« Tout le monde comprend à quel point il est important qu’Israël connaisse un changement », a-t-il dit avant de prendre la route.

« Alors nous allons faire un petit tour là… mais dans deux jours, nous serons prêts pour la longue route, pour faire d’Israël un endroit meilleur », a-t-il dit.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu est au coude-à-coude avec Gantz, un ancien chef d’Etat-major vénéré, qui a remis en questions ses qualifications en matière de sécurité à l’approche des élections de mardi.

Le chef du parti Kakhol lavan Benny Gantz sur une moto durant sa campagne à Tel Aviv, le 7 avril 2019. (Crédit : JACK GUEZ / AFP)

Les derniers sondages donnent l’avantage à Gantz, mais estiment que le Premier ministre a davantage de chances de réussir à former un gouvernement.

Lors du dernier grand meeting de campagne de Kakhol lavan dimanche soir, Gantz a déclaré à ses sympathisants à Tel Aviv que l’alliance centriste remporterait les élections, et était la mieux placée pour former le prochain gouvernement.

« Mardi soir à minuit, après tous les efforts, nous serons le plus grand parti. Le président prendra son téléphone, et nous pourrons démarrer », a-t-il dit.

« Les gens nous veulent, nous pouvons sentir la dérive et notre rival politique Netanyahu le comprend, et fait tout ce qu’il peut pour empêcher cela », a ajouté Gantz.

Un convoi de motards mené par le chef du parti Kakhol lavan Benny Gantz durant sa campagne à Tel Aviv, le 7 avril 2019. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
Le chef du parti Kakhol lavan Benny Gantz sur une moto durant sa campagne à Tel Aviv, le 7 avril 2019. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
Un convoi de motards mené par le chef du parti Kakhol lavan Benny Gantz durant sa campagne à Tel Aviv, le 7 avril 2019. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...