Rechercher

Gantz s’oppose à la modification de la « clause des petits-enfants » de la Loi du retour

Matan Kahana avait déclaré samedi soir qu'il soutenait les projets de la nouvelle coalition visant à modifier la Loi du retour afin de réduire l'immigration non-juive

Carrie Keller-Lynn est la correspondante politique et juridique du Times of Israël.

Le ministre sortant de la Défense, Benny Gantz, assistant à un vote lors d'une session plénière, à la Knesset, le 15 décembre 2022. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
Le ministre sortant de la Défense, Benny Gantz, assistant à un vote lors d'une session plénière, à la Knesset, le 15 décembre 2022. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Quelques jours après qu’un membre du parti HaMahane HaMamlahti, de Benny Gantz, a déclaré qu’il soutiendrait la limitation de la Loi du retour d’Israël pour fermer la porte à une éventuelle immigration non-juive, Gantz a déclaré qu’il soutient le maintien de la loi établissant le droit des Juifs de la Diaspora à la citoyenneté israélienne telle qu’elle est.

« Je pense que nous devons conserver la ‘clause des petits-enfants' », a déclaré Gantz en réponse aux questions des journalistes au début de la réunion de faction de son parti lundi.

Le législateur Matan Kahana (ex-Yamina), jusqu’à récemment ministre des Affaires religieuses, a déclaré lors d’une session d’information samedi soir qu’il soutenait les projets de la nouvelle coalition visant à modifier la Loi du retour afin de réduire l’immigration non-juive et de préserver le caractère juif d’Israël.

Les partis d’extrême-droite et ultra-orthodoxes de la future coalition ont fait pression pour annuler la « clause des petits-enfants » de la Loi du retour, qui maintient l’éligibilité à la citoyenneté pour les petits-enfants de Juifs.

Le ministre des Affaires religieuses Matan Kahana s’exprime lors d’une conférence à Jérusalem, le 7 février 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Gantz a ajouté que les déclarations de Kahana ne reflètent pas la position du parti HaMahane HaMamlahti, mais « ne représentent que l’opinion de Matan Kahana ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.