Gaza : Des manifestants réclament la démission d’Abbas
Rechercher

Gaza : Des manifestants réclament la démission d’Abbas

Le rassemblement a été organisé par un mouvement appelé Free Gaza, dont les membres partagent des contenus anti-Abbas sur les réseaux sociaux

Le président de l'Autorité palestinienne  Mahmoud Abbas durant une rencontre avec les leaders palestiniens à la Muqata, le siège de l'Autorité palestinienne à Ramallah, en Cisjordanie, le 20 février 2019 (Crédit :  ABBAS MOMANI/AFP)
Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas durant une rencontre avec les leaders palestiniens à la Muqata, le siège de l'Autorité palestinienne à Ramallah, en Cisjordanie, le 20 février 2019 (Crédit : ABBAS MOMANI/AFP)

Des centaines de Palestiniens se sont rassemblés dimanche à Gaza City pour réclamer la démission du président de l’Autorité palestinienne (AP)  Mahmoud Abbas.

Des photos et des vidéos tournées sur la place Saraya dans l’après midi ont montré des manifestants scandant « Dégage, dégage, Abbas, c’est la demande de la population ».

Le rassemblement avait été organisé par un mouvement appelé Free Gaza, dont les membres partagent des contenus anti-Abbas sur les réseaux sociaux.

« Dégage ! » a scandé la foule, principalement composée de partisans du Hamas et de Mohamed Dahlane, rival de Mahmoud Abbas, expulsé du Fatah en 2011 et exilé.

« Verser l’intégralité des salaires est un droit, pas une faveur ! » ont crié les manifestants, demandant également la levée des restrictions israéliennes et que Gaza reçoive de l’électricité en continu – aujourd’hui, elle n’est disponible en moyenne que huit heures par jour. Des partisans du Fatah ont déchiré des affiches hostiles au président de l’AP.

Par ailleurs, à Hébron, en Cisjordanie, quelque 2 500 Palestiniens ont manifesté en soutien à Abbas.

Fin décembre, Mahmoud Abbas a annoncé son intention de dissoudre le Parlement, inactif depuis des années et sous contrôle du groupe palestinien terroriste du Hamas, une décision aussitôt dénoncée par le mouvement islamiste qui y voit une manoeuvre pour l’écarter encore davantage du pouvoir.

Au cours de l’année passée, Abbas a fait des coupes dans les budgets alloués à l’enclave côtière pour forcer le Hamas à rendre le contrôle de la bande à l’AP.

Alors qu’il a recommencé à verser certains des fonds qui avaient été gelés à l’origine, les dirigeants du Hamas à Gaza continuent à le critiquer pour ne pas avoir restauré la totalité des financements.

Mahmoud Abbas était dimanche à Charm el Cheikh (Egypte) pour le sommet UE-Ligue arabe. Il a rencontré le président égyptien, Abdel Fatah al-Sissi, selon l’agence de presse officielle palestinienne Wafa.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...