Israël en guerre - Jour 195

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Gilad Ben Yehuda, 28 ans : Un accro à l’adrénaline au cœur d’or

Assassiné en tentant de fuir le Festival Psyduck, à proximité du kibboutz Nirim, le 7 octobre 2023

Gilad Ben Yehuda, assassiné en tentant de fuir le Festival Psyduck à proximité du kibboutz Nirim le 7 octobre 2023. (Crédit : Autorisation)
Gilad Ben Yehuda, assassiné en tentant de fuir le Festival Psyduck à proximité du kibboutz Nirim le 7 octobre 2023. (Crédit : Autorisation)

Gilad Ben Yehuda, 28 ans, originaire du kibboutz Naan, a été assassiné par des terroristes palestiniens du Hamas alors qu’il tentait de fuir le Festival Psyduck, à proximité du kibboutz Nirim, le 7 octobre.

Il laisse derrière lui ses parents, Eyal et Shoshi, et ses frères et sœurs aînés, Aner et Klil.

Gilad a été vu pour la dernière fois en train de fuir la rave-party avec un autre festivalier, Dan Zomer. Selon les informations disponibles, ils ont cherché à se mettre à l’abri avec d’autres personnes dans un miklat – abri antiatomique – situé en bord de route à proximité de Beeri, mais Dan avait décidé de quitter la structure, déclarant qu’il ne s’y sentait pas en sécurité. Peu après, le contact avec Dan et Gilad a été perdu.

Gilad a été déclaré disparu jusqu’à ce que son corps soit retrouvé une semaine plus tard. Il a été enterré le 15 octobre.

Monteur de vidéos et d’animations, Gilad était très créatif et excellait également dans l’athlétisme. Il aimait le surf, l’escalade, la plongée et le ski.

Il aimait aussi la spontanéité et s’essayer à de nouvelles choses. Son frère Aner a décrit l’amour de Gilad pour les montagnes russes alors qu’il était tout petit dans un message publié en ligne en son honneur, en joignant des photos du 17e anniversaire de Gilad, lorsque la famille était allée sauter en parachute.

Ses amis ont raconté qu’il jouait souvent de la guitare lors des réunions et qu’il accordait une grande importance aux moments passés avec ses proches.

« Tu étais spontané, tu allais de l’avant, tu étais tolérant et tu avais toujours des jeux avec toi et ta guitare », a écrit sa sœur Klil.

« Tous les clichés sont vrais », a écrit son amie, Noya Glass, sur Facebook. « Gilad illuminait vraiment chaque pièce où il entrait, plein de joie de vivre et aimé de tous. »

Gilad a servi dans les rangs de l’armée israélienne lors de l’Opération « Bordure protectrice », selon un message publié par son père, Eyal, à sa mémoire.

Il était conducteur de char et aidait souvent ses pairs à accomplir leurs tâches en plus des siennes, ce qui a valu à son commandant de recevoir une mention spéciale de Tsahal. « Pour être rentré sain et sauf à la maison », a écrit Eyal, « il a reçu une médaille pour service distingué de la part de la famille ».

Ses proches ont également décrit Gilad comme ayant un très grand cœur et une présence chaleureuse qui embellissait la vie de ceux qui l’entouraient.

« J’aurais aimé que tu sois là », a écrit sa mère, Shoshi, sur Facebook à l’occasion de son 29e anniversaire, le 9 février.

« Tu avais un sourire si captivant et des yeux pétillants […] Peut-être te verrons-nous [ce soir] assis sur une étoile, souriant. Mon beau garçon, tu seras avec nous à jamais. »

Pour lire d’autres hommages sur les victimes des massacres du Hamas du 7/10/2023 et de la guerre qui s’en est suivie, cliquez ici.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.