Gilad Erdan cumule les mandats et devient ambassadeur israélien aux États-Unis
Rechercher

Gilad Erdan cumule les mandats et devient ambassadeur israélien aux États-Unis

L'ancien député du Likud, déjà ambassadeur à l'ONU, partagera son temps entre New York et Washington et a pour objectif d'éviter que "les désaccords ne se transforment en crise"

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

L'ambassadeur israélien Gilad Erdan à la tribune des Nations unies à New York. (Crédit : Shahar Azran/Mission israélienne à l'ONU)
L'ambassadeur israélien Gilad Erdan à la tribune des Nations unies à New York. (Crédit : Shahar Azran/Mission israélienne à l'ONU)

L’ambassadeur israélien aux Nations unies, Gilad Erdan, a endossé un rôle supplémentaire et est devenu ambassadeur aux États-Unis jeudi, prenant le relais de Ron Dermer, qui a occupé ce poste ces sept dernières années.

Erdan entre en fonction à un moment charnière des relations israélo-américaines, qui avaient atteint leur apogée au moment de la présidence de Donald Trump.

Le président américain Joe Biden, qui a pris ses fonctions hier, est largement considéré comme pro-Israël, mais le président libéral et le gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu divergent sur l’Iran et les Palestiniens.

Biden a l’intention de réintégrer l’accord sur le nucléaire iranien tant que Téhéran se conforme à l’accord annulé par Trump en 2018 à la demande de Netanyahu. Le Premier ministre israélien a averti qu’une telle stratégie serait dangereuse.

Si l’administration Biden a reconnu que les Israéliens et les Palestiniens ne sont actuellement pas en position de négocier, le président démocrate espère promouvoir des mesures de rapprochement et s’est dit opposé à toute action unilatérale comme l’annexion et l’expansion des implantations, qui font partie intégrante du programme politique de Netanyahu.

Netanyahu et Dermer ont également été accusés par leurs opposants d’abandonner les relations avec le Parti démocrate en raison de leur relation avec Trump, après plusieurs années de rupture publique avec l’administration démocrate de Barack Obama suite à sa promotion de l’accord nucléaire iranien.

La tâche d’Erdan ne sera pas simple. Il devra remplacer Dermer, qui avait comme atout aux États-Unis d’être exceptionnellement proche de Netanyahu.

Longtemps conseiller du Premier ministre, Dermer a joué un rôle essentiel dans les négociations qui ont abouti aux accords d’Abraham, la série d’accords de normalisation avec des États arabes au cours des derniers mois de son mandat.

Erdan, qui a lui-même une longue histoire avec Netanyahu au sein du Likud, sera chargé d’aplanir les relations avec les Démocrates, tout en continuant à représenter un gouvernement qui pourrait bientôt se trouver en désaccord avec Washington sur la question de l’Iran.

« J’aimerais arriver à un point où le lien entre Israël et les États-Unis est si fort que tous les désaccords ne se transformeront pas en crise », a déclaré Erdan au Times of Israël.

Un assistant de l’ambassadeur a déclaré que, dans son nouveau rôle, Erdan s’efforcera de renforcer le soutien bipartite à Israël. Dans ce cadre, il prévoit d’atteindre diverses communautés à travers les États-Unis, et vise en particulier les communautés noire et latino.

Il prévoit de faire connaître les innovations et les technologies environnementales israéliennes en matière de changement climatique – une question sur laquelle il trouvera probablement un terrain d’entente avec les Démocrates du Congrès. Erdan va également promouvoir les efforts de Mashav, l’Agence israélienne pour le développement international, a déclaré son assistant.

Ron Dermer, l’ambassadeur d’Israël aux États-Unis, s’exprime lors d’une réunion économique à Détroit, dans le Michigan, le 4 juin 2018. (AP Photo/Paul Sancya)

Pour se préparer à assumer ce rôle crucial, Erdan s’est rendu à plusieurs reprises à Washington où il a rencontré Dermer à l’ambassade et a été formé par l’envoyé ainsi que par d’autres membres du corps diplomatique, a indiqué son assistant.

Il était également en Israël le mois dernier, où il a tenu des consultations avec Netanyahu au sujet de ce poste. L’envoyé a également rencontré divers universitaires de groupes de réflexion et des responsables d’organisations juives aux États-Unis au cours des derniers mois.

« Ron, merci pour tout ce que vous avez fait pour le peuple d’Israël et pour tout ce que vous ferez à l’avenir », a tweeté Erdan jeudi, faisant l’éloge de Dermer. « Au cours de votre mandat, les liens entre Israël et les États-Unis ont atteint de nouveaux sommets et des résultats étonnants. »

Erdan et sa famille sont basés à New York, où il a déménagé en juillet pour le poste de l’ONU. Il prévoit de passer plusieurs jours par semaine à Washington.

Il sera le premier envoyé israélien depuis Abba Eban à occuper le poste d’ambassadeur à la fois auprès des Nations unies et des États-Unis, mais son assistant a souligné qu’Erdan avait l’habitude de cumuler deux postes importants, ayant récemment occupé les fonctions de ministre de la Sécurité publique et de ministre des Affaires stratégiques pendant cinq ans.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...