Gilad Paz, demandant l’asile politique au Canada, sera expulsé en Israël
Rechercher

Gilad Paz, demandant l’asile politique au Canada, sera expulsé en Israël

Un activiste israélien du BDS, âgé de 38 ans, vit à Montréal depuis 2016

Gilad Paz (Voix juives indépendantes au Canada via JTA)
Gilad Paz (Voix juives indépendantes au Canada via JTA)

MONTREAL — Un activiste israélien qui a tenté d’obtenir l’asile au Canada sera renvoyé en Israël, a rapporté Rabble.ca, après avoir épuisé son dernier recours juridique en décembre.

Gilad Paz, âgé de 38 ans, qui s’identifie comme faisant partie du mouvement de boycott d’Israël (BDS), vit à Montréal depuis 2016.

Avant de quitter Israël, Paz était un avocat indépendant également actif avec Amnesty International Israel et le parti de gauche Meretz. Il a demandé à obtenir l’asile au Canada parce qu’il craignait d’être « persécuté politiquement » en Israël.

En 2017, Israël a passé une loi qui interdit l’entrée dans le pays aux activistes qui soutiennent le mouvement BDS. La loi ne s’applique pas aux Israéliens.

Quand Paz s’est installé à Montréal, le consul général d’Israël de l’époque, Ziv Nevo Kulman, avait qualifié sa demande d’asile d' »absurde ».

L’Agence des services frontaliers du Canada ne va pas l’expulser immédiatement du pays, à cause des restrictions de déplacements imposées pendant l’épidémie de coronavirus.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...