Gilal Gamliel entrave les projets de l’East Med Gas Forum
Rechercher

Gilal Gamliel entrave les projets de l’East Med Gas Forum

En refusant de ratifier des statuts qui omettent le dérèglement climatique, la ministre de l'Environnement a garanti que le rôle du forum sera discuté par le cabinet

Illustration :  une unité de production d'Energean (Autorisation)
Illustration : une unité de production d'Energean (Autorisation)

La ministre de la Protection environnementale Gila Gamliel a mis des bâtons dans les roues du plan ourdi par le ministre de l’Energie Yuval Steinitz et son homologue égyptien de créer un forum consacré au gaz dans l’est de la Méditerranée – une sorte de club qui aurait pour objectif de faire avancer les intérêts régionaux sur la question du gaz naturel.

En exprimant ses réserves sur la ratification officielle de la signature, par les deux nations, des statuts du forum – aux côtés de la Jordanie, de la Grèce, de Chypre, de l’Italie et de l’Autorité palestinienne – Gamliel s’assure ainsi que la question sera présentée au débat et au vote au cabinet.

Aucune discussion au cabinet n’aurait été nécessaire si elle avait approuvé cette ratification.

Dans un courrier adressé au secrétaire de cabinet, Gamliel a écrit que malgré « l’impact critique » du gaz naturel sur les émissions de gaz à effet de serre, les statuts ne disaient rien de la manière dont le forum pourrait aider à prendre en charge la crise du climat.

« Il doit y avoir une expression claire dans les statuts de l’organisation de l’obligation internationale à laquelle est tenue Israël, qui doit atteindre ses cibles en termes de réduction des émissions dans le cadre des accords sur le climat et au vu des déclarations sur le sujet du Premier ministre », a-t-elle dit dans la missive.

Gila Gamliel s’exprime lors d’une conférence à Kedem, en Cisjordanie, le 5 septembre 2019 (Hillel Maeir/Flash90)

« Je demande une discussion formelle devant le cabinet et je demande à ce que le Premier ministre et tous les autres ministres s’attaquent à ce problème », a-t-elle conclu.

Dimanche également, l’Autorité régionale de la plage de Carmel, dans le nord d’Israël, a annoncé qu’elle rembourserait un don d’un montant de 480 000 dollars reçu de la compagnie de gaz naturel Energean Israel.

Energean Israel, filiale de la firme grecque Energean, est propriétaire de la franchise des champs gaziers de Karish et de Tanin, dont la production commerciale devrait commencer l’année prochaine. Elle cherche actuellement des réserves supplémentaires et de pétrole et de gaz dans le secteur.

La décision prise par l’Autorité a suivi deux plaintes soumises devant le tribunal par le groupe de protection de l’environnement Gardiens du Foyer ainsi que l’intervention du directeur régional du ministère de l’Intérieur.

L’Autorité côtière est responsable du contrôle des émissions polluantes émanant des structures de production de gaz naturel offshore. Elle n’avait pas initialement voulu accepter l’idée que recevoir un don de la part de l’une des principales compagnies gazières pouvait potentiellement être à l’origine d’un conflit d’intérêts.

Illustration : une unité de production d’Energean (Autorisation)

Energean Israel, pour sa part, a écopé d’une amende de 878 000 shekels de la part de l’Autorité de protection environnementale, dimanche, pour avoir violé son permis régissant le rejet de ses déchets à la mer, une violation dont s’est rendu coupable l’un de ses navires de forage.

Cette amende est l’une d’une série qui ont été récemment imposées aux compagnies de gaz naturel pour violation de leurs engagements sur la pollution marine et sur la pollution de l’air.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...