Google envisage d’utiliser des résultats anti-jihad pour combattre le terrorisme
Rechercher

Google envisage d’utiliser des résultats anti-jihad pour combattre le terrorisme

Le géant internet a annoncé un programme pilote visant à diiriger les extrémistes potentiels vers des sites anti-radicalisation

Un homme devant son ordinateur. Illustration. (Crédit : Pixabay)
Un homme devant son ordinateur. Illustration. (Crédit : Pixabay)

Google a déclaré mardi qu’il envisageait d’utiliser ses algorithmes de recherche pour dissuader des jihadistes potentiels de s’engager dans des activités extrémistes, selon des médias britanniques.

Un cadre haut placé de Google a déclaré aux membres du Parlement britannique que dans le cadre du programme pilote prévu, les personnes entrant des requêtes a priori liées à des activités terroristes et à l’extrémisme seront dirigées vers des résultats anti-radicalisation.

Anthony House, senior manager de Google pour la politique publique et les communications, s’exprimait devant les députés aux côtés de représentants de Facebook et de Twitter sur les efforts contre-terroristes sur internet.

« Nous devrions faire descendre les mauvaises choses, mais il est également extrêmement important que les gens soient capables de trouver de bonnes informations, que quand ils se sentent seuls, quand ils vont sur internet, ils trouvent une communauté d’espoir, pas une communauté de mal », a-t-il déclaré, selon le Guardian.

Les géants de la recherche et des médias sociaux ont été soumis à une pression croissante pour surveiller et censurer des contenus de leur service ces dernières années, alors qu’ils sont de plus en plus devenus des plate-formes des groupes extrémistes pour communiquer et répandre leur propagande à de potentielles nouvelles recrues.

On estime à environ 30 000 le nombre de combattants étrangers qui auraient rejoint l’Etat islamique en Syrie et en Irak depuis le monde entier, beaucoup d’entre eux recrutés via internet.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...