Rechercher

Hadar Muchtar, connue pour ses vidéos sur TikTok, dépose sa liste électorale

La liste est courte et les estimations créditent son parti Tzehirim Boarim de 1,5 % des voix, a priori en-deçà du seuil électoral requis pour obtenir un siège à la Knesset

Carrie Keller-Lynn est la correspondante politique et juridique du Times of Israël.

Hadar Muchtar prend la parole à la Knesset après avoir déposé la liste des candidats de son parti Tzehirim Boarim auprès du Comité central des élections, le 15 septembre 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Hadar Muchtar prend la parole à la Knesset après avoir déposé la liste des candidats de son parti Tzehirim Boarim auprès du Comité central des élections, le 15 septembre 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Hadar Muchtar, célébrité israélienne des réseaux sociaux âgée de tout juste vingt ans, a déposé la courte liste des candidats de son parti contestataire Tzehirim Boarim au Comité électoral central.

La liste est composée de cinq nouveaux venus en politique, positionnés derrière Muchtar.

Muchtar a gagné en influence sur les réseaux sociaux, le mois dernier, en diffusant des vidéos – vite devenues virales sur TikTok – sur la hausse du coût de la vie en Israël. Elle attire un public jeune et plutôt de droite.

Bien qu’elle ait déposé sa liste quelques heures seulement avant la date-limite, Muchtar s’est rendue à la Knesset hier, provoquant une certaine agitation, à grand renfort de déclarations tonitruantes aux équipes de télévision présentes pour couvrir le dépôt des listes électorales.

Un premier sondage a beau créditer de 1,5 % des voix le parti de Muchtar, il est peu probable qu’il réunisse le minimum de 3,25 % des voix nécessaires pour obtenir un siège à la Knesset. Elle a souligné que ces projections la plaçaient au même niveau que la ministre de l’Intérieur, Ayelet Shaked, actuellement en difficulté.

« Nous n’avons pas un shekel en poche et pourtant nous sommes arrivés là  », se réjouissait Muchtar, dans une interview au Yedioth Ahronoth, début septembre.

L’âge minimum pour siéger en tant que député est de 21 ans. Si le parti de Muchtar franchissait le seuil électoral, il ne lui serait pas possible de devenir députée en novembre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...