Rechercher

Haïfa-Tel Aviv en 30 minutes : feu vert pour le train à grande vitesse

Le Conseil national de planification des infrastructures a donné son feu vert à la création de deux souterrains à Haïfa ; le coût du projet est estimé à 12 milliards de shekels

Représentation artistique du projet de train pour Haïfa. (Crédit : Amir Mann/Ami Shinar Architects & Planners Ltd.
Représentation artistique du projet de train pour Haïfa. (Crédit : Amir Mann/Ami Shinar Architects & Planners Ltd.

Le Conseil national de planification des infrastructures a annoncé lundi l’approbation d’un projet de liaison ferroviaire entre Haïfa et Tel Aviv qui devrait considérablement réduire le temps de trajet entre les deux villes à seulement 30 minutes.

Dans le cadre du projet, deux lignes souterraines seront ajoutées aux lignes existantes hors sol à Haïfa et s’arrêteront à quatre stations, Lev Hamifrats, Kiryat Hamemshala, Bat Galit et Hof Carmel. Les lignes actuelles qui s’arrêtent à ces stations seront consacrées à la liaison rapide entre Nahariya, au nord, et Tel Aviv, en passant par Haïfa.

Le coût du projet est estimé à 12 milliards de shekels.

Le temps de trajet est estimé à 54 minutes de Nahariya à Tel Aviv au lieu d’une heure et 40 minutes du trajet actuel. Le trajet de Haïfa à Tel Aviv, avec un arrêt à Hadera, ne prendra qu’une demi-heure.

Le fleuve Kishon traverse le parc Kishon près de Haïfa, dans le nord d’Israël (Crédit : Hanay, Wikimedia commons, CC BY-SA 3.0)

Shlomi Heisler, président du conseil de planification, a déclaré que le projet « propulsera toute la zone métropolitaine de Haïfa vers l’avant, une connexion rapide et efficace par train électrique du cœur de la métropole au réseau de trains à grande vitesse ».

« Aujourd’hui, les voies ferrées constituent un tampon entre Haïfa et la mer, et le plan permettra à la ville de Haïfa d’être connectée à son principal atout – la mer », a-t-il ajouté.

Einat Kalisch-Rotem, maire de Haïfa, a déclaré que les nouvelles lignes seront « une véritable révolution pour une ville qui cherche désespérément à se connecter à sa plage. »

Les lignes utiliseront la prochaine génération de trains électriques prévue dans le pays, qui n’a pas encore été mise en service. Les trains pourront atteindre une vitesse de 250 kilomètres par heure.

A new train car (photo credit: Tsafrir Abayov/Flash90)
Un train d’Israel Railways (Crédit : Tsafrir Abayov/Flash90)

La ligne ferroviaire actuelle continuera à desservir les banlieues en s’arrêtant aux stations existantes.

Le conseil de planification a déclaré qu’il préférait les tracés souterrains aux alternatives de surface, en partie pour éviter d’endommager les espaces ouverts de Haïfa et d’avoir un impact sur l’accès au littoral, et afin de libérer des terrains pour des projets de construction résidentielle.

La municipalité de Haïfa a l’intention d’obtenir une partie du financement de la ligne de train par la vente de biens immobiliers résidentiels, selon le site d’information Walla.

Le projet s’inscrit dans le plan stratégique des chemins de fer israéliens visant à fournir des réseaux ferroviaires efficaces entre les métropoles du pays. La compagnie ferroviaire prévoit que d’ici 2040, 350 millions de voyageurs par an emprunteront les trains du pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...