Rechercher

Haniyeh menace de kidnapper des Israéliens s’il n’y a pas d’échange de détenus

Une ordonnance de démolition a été émise concernant le domicile de l'auteur d'une fusillade meurtrière à Jérusalem, membre du groupe terroriste palestinien

Le chef du Hamas Ismail Haniyeh pendant une conférence de presse après une rencontre avec le président libanais  Michel Aoun au palais présidentiel à l'est de Beyrouth, au Liban, le 28 juin 2021. (Crédit : Dalati Nohra/ Lebanese Official Government via AP)
Le chef du Hamas Ismail Haniyeh pendant une conférence de presse après une rencontre avec le président libanais Michel Aoun au palais présidentiel à l'est de Beyrouth, au Liban, le 28 juin 2021. (Crédit : Dalati Nohra/ Lebanese Official Government via AP)

Le chef du groupe terroriste palestinien du Hamas, Ismail Haniyeh, a déclaré dimanche que si l’État juif ne parvenait pas à conclure un accord portant sur un échange de prisonniers, le groupe terroriste pourrait enlever des Israéliens.

« Nous avons quatre détenus et si cela ne suffit pas à convaincre Israël, alors il faudra renforcer notre butin », a dit Haniyeh dans des propos qui ont circulé dans les médias officiels du Hamas.

Israël et le Hamas mènent des négociations indirectes pour tenter de conclure un accord portant sur un échange de détenus depuis des années. Le groupe terroriste retient deux Israéliens en captivité ainsi que les dépouilles de deux soldats. Toutes les tentatives de conclure un accord ont échoué jusqu’à présent.

Selon les sites internet affiliés au Hamas, ces propos de Haniyeh ont été tenus lors d’un entretien avec la chaîne d’information Al-Jazeera, soutenue par le Qatar, qui devait être diffusé dimanche soir.

Fadi Abu Shkhaydam, considéré comme le terroriste qui a tué un civil israélien et en a blessé quatre autres lors d’une fusillade dans la vieille ville de Jérusalem-Est, le dimanche 21 novembre 2021 (Facebook).

L’armée israélienne a de son côté émis dimanche une ordonnance de démolition concernant le domicile d’un terroriste palestinien à l’origine d’un attentat meurtrier commis en novembre, dans la Vieille Ville de Jérusalem.

Le 21 novembre, Fadi Abu Shkhaydam avait ouvert le feu sur des passants israéliens dans les ruelles de la Vieille Ville, tuant Eliyahu Kay, et en blessant quatre autres – dont deux grièvement. Abu Shkhaydam a été abattu sur place par des agents de la police des frontières.

Les militaires ont initié le processus de démolition de la maison d’Abu Shkaydam, dans le camp de réfugiés de Shuafat, à Jérusalem-Est, peu après l’attaque. Sa famille avait fait appel de la décision, mais il a été rejeté.

Le chef du Commandement intérieur de l’armée israélienne, le général Ori Gordin, a signé les ordonnances de saisie et de démolition du domicile du terroriste, a annoncé Tsahal.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...