Hatufim, meilleure série étrangère de la décennie, selon le New York Times
Rechercher

Hatufim, meilleure série étrangère de la décennie, selon le New York Times

La série israélienne, composée de 24 épisodes au total, est actuellement diffusée sur Netflix en Israël

Une image de la série "Prisonniers de Guerre" (Hatufim), qui a inspiré la série  américaine 'Homeland'. (Capture d'écran : YouTube)
Une image de la série "Prisonniers de Guerre" (Hatufim), qui a inspiré la série américaine 'Homeland'. (Capture d'écran : YouTube)

Le New York Times a classé la série israélienne « Prisonniers de guerre » (‘Hatufim’) comme la meilleure série télévisée internationale de la décennie.

La série, qui a librement inspiré la série américaine « Homeland », a été saluée dans l’article du journal comme une série « sous tensions, mais dans un style simple, divertissant et réaliste; un thriller politique intelligent et tendu qui était plus que tout une étude de caractère mélancolique, et parfois déchirante, des soldats et des familles affectées par le guerre ».

La série se compose de deux saisons avec 24 épisodes au total. Elle est actuellement diffusée sur Hulu aux Etats-Unis et Netflix en Israël.

Alors que « Prisonniers de guerre » a pris la tête du classement des meilleures séries TV, une autre série israélienne est entrée dans le top 10 : le thriller de contre-terrorisme « Fauda ». Le New York Times a souligné que la série « exploite avec intelligence les exigences et les émotions du conflit israélo-palestinien et ses décors poussiéreux et digne d’un labyrinthe ».

Deux autres séries israéliennes ont reçu des mentions favorables : « Les Shtisel », une série sur un homme ultra-orthodoxe et son fils alors qu’ils essaient de trouver l’amour dans le cadre des limites imposées par leur vie religieuse stricte ; et « Nos enfants », une série de 2019 qui relate l’histoire du meurtre horrible d’un adolescent arabe par des extrémistes juifs en 2014. La série a fait l’objet d’une polémique en Israël pour avoir choisi de se focaliser sur cet événement sans accorder beaucoup d’attention aux événements qui l’avaient entraîné – l’enlèvement et le meurtre de trois adolescents juifs en Cisjordanie – Eyal Yifrah, 19 ans, Gilad Shaar, 16 ans et Naftali Fraenkel, 16 ans.

Les autres séries à intégrer le top 10 incluent « Sherlock » de la BBC, « Killing Eve », « The Crown » de Netflix et la série sur la mafia italienne « Gomorrah ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...