Israël en guerre - Jour 283

Rechercher

Herzog appelle à arrêter « immédiatement » la réforme judiciaire

"La nation entière est en proie à une profonde inquiétude. Notre sécurité, notre économie et notre société sont toutes menacées", a mis en garde le président

Le président Isaac Herzog s'adressant à la nation israélienne depuis son Bureau à Jérusalem, le 12 février 2023. (Crédit : Haim Zach/Bureau du Premier ministre)
Le président Isaac Herzog s'adressant à la nation israélienne depuis son Bureau à Jérusalem, le 12 février 2023. (Crédit : Haim Zach/Bureau du Premier ministre)

Le président israélien Isaac Herzog a appelé lundi le gouvernement à arrêter « immédiatement » le travail législatif sur le projet de réforme judiciaire qui divise le pays, après une nuit marquée par des heurts entre manifestants et policiers à Tel-Aviv.

« Nous avons été témoins la nuit dernière de scènes très difficiles », déclare M. Herzog dans un communiqué publié par ses services.

« La nation entière est en proie à une profonde inquiétude. Notre sécurité, notre économie et notre société sont toutes menacées », ajoute le président, qui en appelle solennellement « au Premier ministre, aux membres du gouvernement et à ceux de la majorité ».

« Tout le peuple d’Israël vous regarde. Tout le peuple juif vous regarde. Le monde entier vous regarde », ajoute M. Herzog, dont les appels répétés à trouver une solution de compromis sur la réforme ont été jusqu’ici sans effet et n’ont pas empêché le pays de glisser peu à peu dans la crise.

« Au nom de l’unité du peuple d’Israël […] je vous appelle à stopper immédiatement » le processus législatif, a encore ajouté M. Herzog, qui joue un rôle essentiellement protocolaire.

Dimanche soir, des milliers de personnes sont descendues dans la rue à Tel-Aviv après que le Premier ministre Benjamin Netanyahu a limogé son ministre de la Défense, Yoav Gallant, qui avait plaidé publiquement la veille pour une pause dans la réforme, en exprimant des craintes pour la sécurité d’Israël.

Des milliers de manifestants lors d’une manifestation spontanée après le renvoi de Yoav Gallant par Benjamin Netanyahu, le 26 mars 2023 (Crédit : capture d’écran Twitter)

Le projet de réforme proposée par le gouvernement de M. Netanyahu, l’un des plus à droite de l’histoire d’Israël, vise à accroitre le pouvoir des élus sur celui des juges.

Contesté dans la rue depuis bientôt trois mois, il est à l’origine d’un des plus grands mouvements de mobilisation populaire de l’histoire d’Israël. Les détracteurs de la réforme estiment qu’elle risque de mettre en péril le caractère démocratique de l’Etat d’Israël.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.