Heurts entre des centaines de supporters de football à Jaffa
Rechercher

Heurts entre des centaines de supporters de football à Jaffa

Selon des témoins, ce sont des fans du Maccabi Tel Aviv qui ont initié la bagarre dans un bar, jetant des chaises sur les clients et des bouteilles en verre sur les voitures

Des centaines de supporters de football se sont bagarrés, samedi soir, à Jaffa. Selon les résidents, ils ont crié des slogans racistes, endommagé des biens et provoqué des disputes avec les passants.

Cet incident, initié par des supporters de l’équipe du Maccabi Tel Aviv, a suivi un match de derby contre le Hapoel Tel Aviv.

Ce sont des centaines de fans de football qui ont envahi les rues de Jaffa, un certain nombre initiant une rixe avec les clients d’un bar avoisinant. Pendant l’altercation qui a suivi, les supporters du Maccabi ont crié « Mort aux Arabes », selon des témoins.

« La police a probablement arrêté les fans sur la place de l’Horloge, et ils sont donc revenus et dans le tumulte, ils ont cassé nos narguilés », a expliqué Jimmy Bechar, client dans un bar à chicha où la bagarre a éclaté, selon le site Ynet.

« On leur a demandé : ‘Qu’est-ce qu’il s’est passé ?’ et on est partis en courant pour ne pas se retrouver piétinés. A un moment, l’un d’entre eux a crié « Mort aux Arabes » et il a essayé de nous agresser », a-t-il ajouté.

Les supporters « ont jeté des chaises dans notre direction depuis le café et ils ont jeté aussi des bouteilles en verre sur les voitures des voisins. Je n’ai pas eu besoin d’aller à l’hôpital mais j’ai le visage tuméfié », a-t-il continué.

Des images de l’incident montrent des policiers à cheval tentant de disperser les fans.

Il n’y a eu aucune arrestation, selon le quotidien Haaretz.

Il n’y a pas eu d’informations pour le moment portant sur d’éventuels blessés.

Le Maccabi Tel Aviv, le champion actuel de la Premier League, a récemment été au cœur d’un scandale, deux de ses joueurs étant accusés de viol après avoir eu des relations sexuelles avec deux mineures. Les joueurs, qui ont été interrogés par la police, ont affirmé que les jeunes filles les avaient trompés en mentant sur leur âge.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...