Hezbollah/Hamas : Un projet de loi US dénonce l’usage de boucliers humains
Rechercher

Hezbollah/Hamas : Un projet de loi US dénonce l’usage de boucliers humains

La loi au Congrès demande des sanctions pour les deux organisations qui commettent de "manière répétée" des actes contrevenant à la loi internationale

Des images d'un tunnel d'attaque du Hezbollah sous la frontière nord (Crédit : Armée israélienne)
Des images d'un tunnel d'attaque du Hezbollah sous la frontière nord (Crédit : Armée israélienne)

La chambre des Représentants a approuvé un projet de loi qui sanctionnerait le Hezbollah et le Hamas pour leur utilisation de civils comme boucliers humains, jurant que le texte sera adopté.

« Cette législation importante et appropriée détermine de nouvelles sanctions contre le Hamas, le Hezbollah et les agences d’Etat étrangères qui utilisent des civils comme boucliers humains ou offrent un soutien à ces derniers pour le faire », a déclaré dans un communiqué la Commission des affaires publiques Amérique-Israël (AIPAC) mardi, après l’adoption du projet de texte à la chambre. Le sénat avait approuvé la mesure au mois d’octobre.

Le texte fustige le Hezbollah, milice terroriste chiite libanaise soutenue par l’Iran et le Hamas, un groupe terroriste palestinien à la tête de la bande de Gaza, pour commettre de « manière répétée » des actes contrevenant à la loi internationale. Il note que le Hezbollah cache des missiles dans des villages au Liban et que le Hamas lance habituellement ses missiles vers Israël depuis des zones densément peuplées.

Le projet de loi, qui bénéficie d’un soutien bipartisan, va être transmis pour ratification au président américain Donald Trump.

Israël a lancé la semaine dernière une opération pour trouver les tunnels d’attaque du Hezbollah qui ont été creusés par le groupe terroriste sous la frontière avec l’Etat juif. Jusqu’à présent, l’Opération Bouclier du nord a permis d’en découvrir trois – notamment un qui partait du village libanais de Kafr Kila et un autre creusé à partir du village de Ramiyeh.

Les militaires ont indiqué avoir connaissance de l’existence d’autres tunnels mais qu’ils doivent encore pleinement les dégager.

Israël a accusé le Hamas, qui a juré de détruire l’Etat juif, de combattre depuis les zones peuplées de civils et de stocker ses munitions sous des bâtiments résidentiels.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...