Holon refuse d’accueillir un événement de commémoration israélo-palestinien
Rechercher

Holon refuse d’accueillir un événement de commémoration israélo-palestinien

Après que le conseil a estimé que la rencontre annuelle était "politique", les organisations des Combattants pour la paix et du Cercle des familles en deuil ont préféré Tel Aviv

Les participants à une cérémonie israélo-palestinienne annuelle du souvenir à Tel Aviv le 30 avril 2017, alors qu'Israël célèbre sa Journée du souvenir des soldats tués au combat et des victimes du terrorisme. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
Les participants à une cérémonie israélo-palestinienne annuelle du souvenir à Tel Aviv le 30 avril 2017, alors qu'Israël célèbre sa Journée du souvenir des soldats tués au combat et des victimes du terrorisme. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

Un conseil municipal du centre d’Israël a refusé de permettre à des groupes israélo-palestiniens d’organiser leur cérémonie alternative annuelle le jour où le pays marquera sa journée de commémoration des soldats morts au combat et des victimes du terrorisme.

Le conseil de Holon a indiqué que ce rassemblement, prévu le 17 avril, était « politique », a fait savoir vendredi le quotidien Haaretz.

Les deux groupes impliqués – les combattants pour la paix et le cercle des parents – le forum des familles – ont expliqué au journal que leur requête visant à utiliser une salle de sport appartenant à une entreprise municipale avait été rejetée à l’issue de six semaines de négociations.

L’organisateur, Nathan Landau, a dit à Haaertz qu’il pensait que quelqu’un de « très haut placé » avait ordonné ce refus.

Cette cérémonie conjointe est organisée depuis 2006 et elle attire un nombre croissant de personnes chaque année. L’année dernière, elle avait eu lieu au parc des expositions de Tel Aviv avec 4 000 participants, dont plusieurs centaines avaient dû rester à l’extérieur, la salle étant bondée.

Cette année, le directeur de l’entreprise qui avait permis le rassemblement au parc des expositions, Nadav Greenspan, avait fait savoir que la structure ne pourrait pas être utilisée parce que trop petite. L’entreprise avait « franchi les limites en termes de sécurité » lorsqu’elle avait permis l’organisation de l’événement l’année dernière, avait-il ajouté.

Avec l’annulation de Holon, les organisateurs se sont tournés vers les jardins de Yehoshua à Tel Aviv, où se tiendra finalement la cérémonie. Ils estiment que cette dernière coûtera plus du double qu’en 2017 et ils ont lancé une campagne de financement.

Au cours des dernières années, des Juifs d’extrême-droite avaient protesté aux abords du rassemblement. L’année dernière, ils avaient proféré des insultes, des menaces et ils auraient même jeté de l’urine sur les participants avant l’arrivée de la police.

צפו בעימותים המילוליים בין נאמני ארץ ישראל לבוגדי השמאל אמש שקיימו טקס יום הזכרון למחבלים שפלים.אחד מפעילי הימין קרא לעבר פושעי השמאל: "בן דוד שלי נרצח בפיגוע".

Posted by ‎למען ארץ ישראל‎ on Monday, 1 May 2017

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...