Hotovely : Morawiecki doit s’excuser pour ses propos « scandaleux »
Rechercher

Hotovely : Morawiecki doit s’excuser pour ses propos « scandaleux »

Les Affaires étrangères vont convoquer une réunion d'urgence suite aux propos du Premier ministre polonais, qui a affirmé que les Juifs avaient une responsabilité dans la Shoah

La vice-ministre des Affaires étrangères Tzipi Hotovely assiste à une cérémonie à la Knesset, le 21 novembre 2017 (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)
La vice-ministre des Affaires étrangères Tzipi Hotovely assiste à une cérémonie à la Knesset, le 21 novembre 2017 (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)

Le ministère des Affaires étrangères israélien convoquera une réunion d’urgence suite aux propos tenus samedi par le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki selon lesquels des Juifs avaient également assumé une responsabilité dans l’Holocauste.

« Les déclarations du Premier ministre polonais sont graves et elles nécessitent que des excuses soient présentées au peuple juif pour cette dénaturation de la mémoire de la Shoah », a expliqué la vice-ministre aux Affaires étrangères Tzipi Hotovely dans une déclaration faite samedi soir.

« Nous ne pouvons pas accepter des comparaisons aussi scandaleuses », a ajouté Hotovely. « Au vu de la crise en cours avec le gouvernement polonais, j’ai l’intention de convoquer une réunion d’urgence au ministère des Affaires étrangères avec toutes les parties concernées ».

La vice-ministre aux Affaires étrangères n’a pas spécifié quand la rencontre aurait lieu.

Le vice-ministre à la Diplomatie Michael Oren a, de son côté, vivement recommandé samedi soir à Israël d’explorer toutes les options – « dont le retour de notre ambassadeur de Varsovie et même la rupture des liens diplomatiques » – en réponse aux propos tenus par le Premier ministre.

« Je viens tout juste de raccrocher le téléphone avec nos amis de Washington et nous avons parlé de la possibilité d’exercer des pressions américaines sur le gouvernement polonais qui nie son rôle dans l’Holocauste et incrimine même les Juifs », a écrit Oren sur Twitter en hébreu.

« L’état d’Israël ne peut souffrir l’antisémitisme sous quelque forme que ce soit », a-t-il ajouté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...