Rechercher

Huit Bédouins arrêtés pour le vol de 30 000 balles dans une base de Tsahal

Selon la police et le Shin Bet, quatre personnes ont pénétré dans la base, deux personnes ont vendu les munitions volées et deux autres ont été arrêtés pour les avoir achetées

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Un Bédouin détenu montre un entrepôt blindé de Tsahal sur la base de Sde Teiman, dans le sud d'Israël, après que lui et plusieurs autres personnes s'y sont introduits et ont volé 30 000 balles, lors d'une reconstitution de crime. Image publiée par la police le 20 décembre 2022. (Crédit : Police israélienne)
Un Bédouin détenu montre un entrepôt blindé de Tsahal sur la base de Sde Teiman, dans le sud d'Israël, après que lui et plusieurs autres personnes s'y sont introduits et ont volé 30 000 balles, lors d'une reconstitution de crime. Image publiée par la police le 20 décembre 2022. (Crédit : Police israélienne)

Huit Bédouins israéliens ont été arrêtés pour leur implication présumée dans le vol de milliers de munitions provenant d’une base militaire du sud d’Israël en octobre, ont déclaré mardi l’agence de sécurité du Shin Bet et la police.

Quelque 30 000 balles – pour la plupart des 5,56 millimètres – ont été volées sur la base de Sde Teiman le 21 octobre.

Dans une déclaration conjointe, le Shin Bet et la police ont indiqué que plusieurs des suspects – Harun al-Sana, Mamun al-Sana, Muhammad al-Sana et Hamed al-Sana – ont franchi la clôture de la base et volé des dizaines de boîtes de munitions dans un entrepôt blindé.

Deux autres suspects du même clan bédouin du village de Tarabin al-Sana – Abdul Karim al-Sana et Tarek al-Sana – ont été arrêtés pour avoir vendu les munitions.

Les deux derniers suspects – Osmat Abu Ghalioun et Odai Abu Sarikhan – résidents de Tel Sheva, ont été arrêtés pour avoir acheté les munitions volées.

Certaines balles ont été retrouvées lors des arrestations, selon la police.

Les uspects du vol de 30 000 balles dans une base de Tsahal dans le sud d’Israël en octobre 2022. Dans le sens des aiguilles d’une montre à partir du haut à gauche : Harun al-Sana, Mamun al-Sana, Hamed al-Sana, Abdul Karim al-Sana, Tarek al-Sana, Muhammad al-Sana, Osmat Abu Ghalioun et Odai Abu Sarikhan. (Crédit : Shin Bet)

Les procureurs de la police devraient déposer des actes d’accusation contre les huit hommes dans les jours qui viennent. Ils sont accusés de diverses infractions liées aux armes, ainsi que d’entrée par effraction dans une base militaire.

Depuis des années, l’armée est confrontée à des vols dans ses bases, tant par des soldats – qui ont tout volé, des balles et des missiles aux jeeps de l’armée – que par des gangs criminels.

Les munitions récupérées après le vol de 30 000 balles dans une base de Tsahal dans le sud d’Israël en octobre 2022. (Crédit : police israélienne)

Les responsables de la sécurité craignent que les munitions volées ne soient utilisées dans des attaques terroristes. En mars, près d’un millier de balles volées de Tsahal ont été retrouvées sur des tireurs affiliés à l’État islamique qui ont tué deux agents de la police des frontières lors d’une attaque terroriste à Hadera.

Ces derniers mois, des milliers de balles volées par l’armée ont également été saisies aux points de contrôle sur des personnes se rendant d’Israël en Cisjordanie.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.