Il faut entretenir les Accords d’Abraham ou ils régresseront, dit Jared Kushner
Rechercher

Il faut entretenir les Accords d’Abraham ou ils régresseront, dit Jared Kushner

Le discours de Kushner a été interrompu par la militante Ariel Gold qui a crié "La paix ne se fera pas tant que les Palestiniens ne seront pas libres" avant d'être évacuée

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

L'ancien fonctionnaire de la Maison Blanche, Jared Kushner, s'exprime lors d'un événement à Washington marquant le premier anniversaire des accords d'Abraham, le 14 septembre 2021. (Jacob Magid/Times of Israel)
L'ancien fonctionnaire de la Maison Blanche, Jared Kushner, s'exprime lors d'un événement à Washington marquant le premier anniversaire des accords d'Abraham, le 14 septembre 2021. (Jacob Magid/Times of Israel)

WASHINGTON – L’ancien haut conseiller de la Maison-Blanche, Jared Kushner, prévient que, si les Accords d’Abraham qu’il a contribué à négocier il y a un an « ne sont pas entretenus, nous courons le risque qu’ils reviennent en arrière ».

Kushner s’est exprimé lors d’une cérémonie à Washington marquant le premier anniversaire des Accords d’Abraham. L’événement a été organisé par l’Institut de paix des Accords d’Abraham, un centre créé plus tôt cette année par Kushner dans le but de faire progresser les accords de normalisation qu’il a aidé à négocier entre Israël et plusieurs pays musulmans et arabes.

Kushner a décrit ces accords comme un « rare effort de politique étrangère qui a obtenu un consensus bipartisan », et qui ont été le résultat d’une « diplomatie intense qui impliquait plus d’écoute que de sermons ».

Le gendre de l’ancien président américain Donald Trump a noté la présence de l’ambassadeur d’Egypte aux États-Unis, Motaz Zahran, et de l’ambassadeur du Soudan aux États-Unis, Nureldin Satti.

Le Soudan n’a pas envoyé de représentant à un événement similaire organisé hier par le consulat israélien à New York.

Alors qu’il prononçait son discours d’ouverture, M. Kushner a été interrompu par Ariel Gold, directrice de CODEPINK, qui a fait irruption dans la salle de réception de l’hôtel Four Seasons de Georgetown.

Aux cris de « la paix ne se fera pas tant que les Palestiniens ne seront pas libres », la jeune femme a été rapidement expulsée de la salle par des agents de sécurité.

Par la suite, M. Kushner a déclaré que de telles interruptions n’étaient d’aucune utilité et a affirmé que les dirigeants palestiniens avaient « tant de choses à leur disposition » s’ils en profitaient.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...