Incendie du Tombeau de Joseph : Abbas condamne un acte « irresponsable »
Rechercher

Incendie du Tombeau de Joseph : Abbas condamne un acte « irresponsable »

Le président de l'AP "a décidé de former immédiatement une commission d'enquête"

Le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, préside une réunion du Comité exécutif de l'OLP à Ramallah, en Cisjordanie, le 1er septembre 2015. (Crédit : AFP / Abbas Momani)
Le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, préside une réunion du Comité exécutif de l'OLP à Ramallah, en Cisjordanie, le 1er septembre 2015. (Crédit : AFP / Abbas Momani)

Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a condamné vendredi comme un acte « irresponsable » l’incendie par des Palestiniens du tombeau de Joseph à Naplouse, révéré par les juifs dans le nord de la Cisjordanie, selon l’agence officielle Wafa.

Abbas « a décidé de former immédiatement une commission d’enquête sur l’acte irresponsable commis ce matin au tombeau de Joseph, et de faire réparer les dégâts causés par ce geste déplorable », a indiqué l’agence.

Abbas a exhorté, jeudi, Israël à arrêter les responsables qui incitent à la violence

Le président de l’AP affirme que le gouvernement doit appréhender ceux qui « ajoutent de l’huile sur le feu de la violence »

Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a appelé Israël à arrêter les responsables qui favorisent « la violence et l’incitation [à la violence] », un jour après avoir prétendu à tort qu’un terroriste Palestinien de 13 ans, qui a été renversé par une voiture alors qu’il fuyait la police plus tôt cette semaine, était une victime innocente « exécutée » par Israël.

« L’Autorité palestinienne exige la fin des déclarations incitant [à la violence] des responsables israéliens », a déclaré le bureau du président de l’AP dans un communiqué, selon Ynet. « Nous exhortons le gouvernement israélien à agir pour arrêter ceux qui ajoutent de l’huile sur le feu de la violence et de l’incitation ».

Le Bureau de presse du gouvernement israélien a mis en ligne jeudi des clips et des images d’Ahmed Manasra, 13 ans, qui est accusé d’avoir participé à une attaque au couteau à Jérusalem lundi avec son cousin Hassan Manasra, 15 ans. Il était éveillé et assis dans un lit à l’hôpital Hadassah d’Ein Kerem de Jérusalem.

Mercredi soir, Abbas a accusé les Israéliens d’avoir « exécuté nos enfants de sang-froid, comme ils l’ont fait avec le garçon Ahmed Manasra et d’autres enfants à Jérusalem et d’autres endroits ».

D’autres responsables palestiniens et des membres de la famille ont également affirmé que Manasra et son cousin n’étaient pas impliqués dans une attaque.

Le bureau du Premier ministre a rapidement publié un communiqué après le discours du président de l’AP, en disant qu’il se répand en « mensonges et en incitation » [à la violence].

« Le garçon auquel il se réfère est vivant et hospitalisé à Hadassah après avoir poignardé un enfant israélien qui était sur son vélo », a affirmé la déclaration.

Jeudi, le site indépendant d’actualité 0404 a publié un court clip montrant clairement Ahmad Manasra vivant et relativement en bonne santé.

Dans un autre clip, le chef-adjoint de l’hôpital Hadassah d’Ein Kerem, où est hospitalisé Manasra, affirme que le garçon est « dans un état modéré à légèrement [blessé], hospitalisé dans l’un de notre département et recevoir un bon traitement. D’un point de vue médical, nous allons probablement être en mesure de le renvoyer chez lui dans quelques jours ».

Une victime de l’attaque au couteau de lundi est dans un état modéré. Un autre, un garçon de 13 ans, est toujours inconscient. Son état a été déclaré à un niveau critique lundi, quand il a été poignardé, mais sa vie n’était plus en danger mardi.

L’attaque faisait partie d’une série d’une dizaine d’attaques terroristes qui ont eu lieu au cours des deux dernières semaines, dont beaucoup étaient menées par des adolescents de Jérusalem Est.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...